La simplicité, une notion complexe ?

Un troisième numéro de la collection Publije vient d’être mis en ligne.  Dans ce volume co-dirigé par Patricia Lojkine et Nathalie Prince, plusieurs articles sont consacrés à la littérature pour la jeunesse.

Nathalie Prince, Préambule à la simplicité

La Simplicité, facilité ou épure?

Reza Mir-Samii, « De la simplicité en langue »
Laïli Dor, « La simplicité, clé du succès ? Le cas de la school story britannique »
Antoine Piantoni, « Simplicité et fantaisie : Tristan Derème, poète médiocre ? »
Maud Gaultier, « Les entrelacs de la simplicité et de la complexité dans le langage de l’enfance : Horacio Quiroga, Maria Elena Walsh, José Sebastian Tallon »
Patrick Joole, « Varietas simplicitatis : Claude Boujon et Elzbieta »

Questions de forme pour une question de fond

Corinne Noirot-Maguire, « Plaisir et puissance « éthiques » : style simple et renaissance poétique »
Enrica Zanin, « La simplicité dans l’intrigue des tragédies de la première modernité »
Maria Chiara Gnocchi, « Vers une pratique « primaire » de l’écriture. La simplicité, valeur littéraire dans les premières décennies du XXème siècle »
Pauline Bruley, « Les deux arts du simple chez Péguy : l’écriture de l’enfance »

Expérimentations

Soizic Jouin et Marie-Christine Gaudefroy, « Des albums simples pour des sujets difficiles »
Karine Letouzey et Céline Marchand, « Chrétien de Troyes et Harry Potter à l’épreuve des grilles de la complexité/simplicité (le regard de deux doctorantes) »


Cécile Boulaire

maître de conférences à l'Université François-Rabelais de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *