Isabelle Nières-Chevrel

Professeur émérite de Littérature générale et comparée, Université de Rennes II

Thèse de doctorat d’Etat

Lewis Carroll en France. 1870-1985 ; les ambivalences d’une réception littéraire. Université d’Amiens, décembre I988 (4 volumes.1281 ff.) [un ex. papier au CNLJ- site BNF Tolbiac]

Ouvrages, direction de colloques, numéros de revue, catalogue d’exposition

[dir.] Livres d’enfants en Europe (Exposition château de Rohan, Pontivy, juin-octobre I992), Ville de Pontivy-COOB, 1992, 143 pages [dont: – « Une Europe des livres de l’enfance ? », pp. 9-17.]

[dir.] La comtesse de Ségur et ses alentours, [Actes du colloque international, La comtesse de Ségur et les romancières de la Biblio thèque rose, Rennes II, 3-4 septembre1999], Cahiers Robinson, n° 9, 2001. [dont: – « Avant-propos », pp. 7-12.]

[dir.] L’Invention du roman pour la jeunesse au XIXe siècle, numéro spécial de la Revue de Littérature comparée, octobre-décembre 2002, n° 304 : « Avant-propos », pp. 413- 420 et « Terres étrangères, figures d’étrangers dans l’œuvre de la comtesse de Ségur », pp. 467- 478.

[dir.]La littérature de jeunesse, incertaines frontières (Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, 4-11 juin 2004). Gallimard Jeunesse, 2005 : « Lisières et chemins de traverse », avant-propos, pp. 9-27 et « La transmission des valeurs et les ruses de la fiction : petite mise en perspective historique », pp. 140-155.

Introduction à la littérature de jeunesse, Didier jeunesse [2009], éd. revue et corrigée, 2010.

[en codirection avec Jean Perrot], Dictionnaire du livre de jeunesse,Éditions du Cercle de la librairie, août 2013 (rédaction de 70 notices).

Au pays de Babar. Les albums de Jean de Brunhoff, Presses universitaires de Rennes, octobre 2017, 322 p.

Articles et communications

Approches de la littérature de jeunesse

– « Didactisme et censure dans la littérature enfantine », La Pensée, avril 1972, pp. 44-53.

– « Recherches sur la littérature enfantine », Interférences (Université de Haute-Bretagne), 1972, n° 1, pp. 37-62 et n° 2 pp. 78-106.

– « Autour de la littérature enfantine; quelques propositions de recherche », Interférences, 1973, n° 3, pp. 65-80.

– « Littérature pour enfants / Littérature comparée / Littérature générale », Bulletin de la SFLGC (Colloque d’Azay-Le-Ferron), 1979, n° 4, pp. 32-49

– « Écrire pour les enfants, écrire pour son plaisir », Cahiers de Littérature générale et comparée, 1980, n° 3-4, pp. 21-34.

– « Culture d’enfance », La Recherche en littérature générale et comparée en France, publication de la SFLGC. 1983, pp. 181-196.

– « Compte rendu d’une recherche universitaire en littérature de jeunesse », Promouvoir la lecture des jeunes. Témoignages de chercheurs. INRP, 1987, pp. 52-71.

– « Les Livres pour enfants dans la collection Pollès », Livres d’Enfance. Collection Henri Pollès (Catalogue de l’exposition de la Bibliothèque municipale de Rennes, janvier-février 1992), 1992, pp. 13-22.

– « Kinderliteratur in Frankreich ; Neuere Forschungsansätze (1981-1991) » : Kinderliteratur im interkulturellen Prozess, J.B. Metzler, Stuttgart-Weimar, 1994,  pp. 217-223.

– « Writers writing a short History of children’s literature within their texts »: Aspects and issues in the History of children’s literature (Edited by Maria Nikolajeva) Greenwood Press, Westport, Connecticut – London, 1995, pp. 49-56.

– « Faire une place à la littérature de jeunesse » : Revue d’Histoire Littéraire de la France, 2002, n° 1, pp. 97-114 [repris dans La revue des livres pour enfants, n° 202, septembre 2002, pp. 51-68]

– « Enfance et jeunesse » : Dictionnaire mondial des littératures, Larousse, 2002.

– « Enseigner la littérature de jeunesse à l’Université » : Se former à la littérature de jeunesse aujourd’hui. [Actes du colloque de la BNF 14-15  novembre 2003]. Hors-série n° 4 de la revue Argos, printemps 2003, pp. 42-46.

– Notices « Fédor Rojankovsky », « Jacques Roubaud, », François Ruy-Vidal », « Antoine de Saint-Exupéry »: The Oxford Encyclopedia of Children’s Literature, Oxford, University Press, New York, 2006.  

– « Synthèse du colloque »: La Joie par les livres a quarante ans, (BNF), La Joie par les livres, 2006, pp. 185-190.

– « Listening, looking and reading; the three media in children’s literature”, 30th IBBY Conference, Macao, 22/9/2006. => « La littérature d’enfance et de jeunesse entre la voix, l’image et l’écrit » (Bibliothèque comparatiste) (30/01/2011)

– « Le regard d’un grand témoin » : Recherches et formations en littérature de jeunesse : état des lieux et perspectives, BNF/CLJ ; la joie par les livres, 2012, 13-135.

– « Quand l’Université se saisit de la littérature de jeunesse » : Strenae « Regards sur la critique de la littérature pour la jeunesse »,n° 12,mis en ligne le 10 juillet 2017.

La Comtesse de Ségur

– « Masculin / féminin : l’ancien et le nouveau dans Les Vacances de la Comtesse de Ségur » : La Représentation de l’enfant dans la littérature d’enfance et de jeunesse (Actes du 6ème congrès de l’IRSCL [International Research Society for Children’s Literature], Bordeaux, I983), K-G Saur, Munich, 1985, pp. 345-355.

– « Les Vacances de la Comtesse de Ségur ou  pour en  finir avec le malheur de Sophie »: La Revue des livres pour enfants, 1990, n° 131-132, pp. 62-73.

– « Du conte mondain au roman chrétien: Riquet à la houppe et François le bossu » : L’Orne de la comtesse de Ségur; fiction et réalité (tome 2). Actes des colloques

d’Alençon et de Cerisy-la-Salle, Archives départementales d’Alençon, 1992, pp. 41-47.

– « L’Ogre et le Petit Poucet » : Les Cahiers séguriens, n° 1, année 2000, L’Auberge de l’ange gardien,  pp. 23-27.

– « Le croquemitaine et la mère Fouettard » : Les Cahiers séguriens, n° 2, 2001, Le Général Dourakine, pp. 30-37.

– «’Le Généreux Bienfaiteur’ : la récriture d’un motif » : Les Cahiers séguriens, 2002, n° 3, La Fortune de Gaspard, pp. 24-30.

– « Cendrillon en désordre » : Les Cahiers séguriens, 2003, n° 4, Quel amour d’enfant !, pp. 25-31.

– « M. Georgey et le don des langues » : Les Cahiers séguriens, Le Mauvais Génie, 2004, n° 5, pp.13-21.

– « Les Bons Enfants de la comtesse de Ségur : une leçon de littérature  appliquée » : L’Esprit créateur, French Children’s Literature,  Université John Hopkins, Winter 2005, vol. XLV, n° 4, pp. 20-33.

– « ‘Je vais lui donner Jean Bourreau et Les défauts horribles’. A propos de quelques lectures des héros séguriens. » : Les Cahiers séguriens, Diloy le chemineau, 2006, n° 6, pp. 90-95.

– « Les livres français des enfants Rostopchine » : Les Cahiers séguriens, La trilogie, 2010, n° 9, pp. 72-80.

– « Illustrer les romans de la comtesse de Ségur » : La Comtesse de Ségur et ses illustrateurs. (catalogue d’exposition. Bibliothèque municipale de Rennes, 1999), pp. 6-16.

– « Ramoramor mis en images » : Les Cahiers séguriens, « Après la pluie le beau  temps »,2007, n° 7, 55-62.       

– « Ségur au miroir des écrivains français » : La Comtesse de Ségur, Europe, n° 914-915, juin-juillet 2005, pp. 22-38.

– [en collaboration avec Bénédicte Gornouvel] Les 150 ans de la Bibliothèque rose, catalogue d’exposition, Bibliothèque de Rennes Métropole, 2006, et « La Bibliothèque rose illustrée, lieu de mémoire », 9-16.

– « Les Malheurs de Sophie.Film de Christophe Honoré, « d’après la comtesse de Ségur », Les Cahiers séguriens (rééd. augmentée du n°1), 2017, pp. 121-124.

Lewis Carroll

– « Citation et oralité dans Alice au pays des merveilles » : Interférences, 1980, n° 11,  Le Livre dans le livre, pp. 97-115.

– « A propos d’Alice au pays des merveilles et de quelques voyages imaginaires » : Si loin, si proche… Voyages imaginaires en littérature de jeunesse et alentour. Actes de la journée d’étude (23 mai 2007, Bibliothèque de Valenciennes), éd. Ville de Valenciennes, pp. 11-19. (en ligne)

– « Lewis Carroll: une écriture entre image et langage » : Alain Montandon (éd.) Iconotextes, C.R.C.D.- Ophrys, 1990, pp. 59-75.

– « Carroll, Alice et Nicole » : Nicole Claveloux (Catalogue d’exposition, Brest, mai-juillet 1991), pp. 2-5.

– « Lewis Carroll/ John Tenniel et la fabrique d’Alice » : Littérales (Université de Paris X-Nanterre), L’écrivain et la fabrication du livre, 1991, n° 9, pp. 13-24.

– « Tenniel : the logic behind his interpretation of the Alice books » : Semiotics and Linguistics in Alice’s Worlds (edited by Rachel Fordyce and Carla Marello), Walter de Gruyter, Berlin – New York, 1994, pp. 194-208.

– « Lewis Carroll, auteur et illustrateur d’Alice’s Adventures Under Ground » De la plume au pinceau ; écrivains dessinateurs et peintres depuis le romantisme,Presses universitaires de Valenciennes, 2007, pp. 141-155.

– « Max Ernst et Lewis Carroll » : Julia Rost, Ursula Moureau-Martini, Nicolas Devigne (dir.), Max Ernst, l’imagier des poètes, PUPS, 2008, pp 171-184.

– « Alice captive (sur une auto-adaptation de Lewis Carroll) » : Revue des Sciences humaines, tome LXXXXIX, janvier-mars 1992, L’Enfance de la lecture, pp. 159-182.

– « Henri Bué, premier traducteur français d’Alice’s Adventures in Wonderland », Michel Morel (éd.), Lewis Carroll ; jeux et enjeux critiques. Presses universitaires de Nancy, 2003, pp. 73-85.

– « Alice dans la mythologie surréaliste » : Sophie Marret (éd.) Lewis Carroll et les mythologies de l’enfance (Actes du colloque international de Rennes II, 17 et 18 octobre 2003), Presses universitaires de Rennes, 2005, pp.153-165.             

– « Alice au pays des merveilles : les détours et les réticences du premier discours critique français » : Cahiers Robinson, n° 24, 2008, pp. 151-162.

– « Destin éditorial d’Alice’s Adventures in Wonderland : des enfants victoriens aux surréalistes français » : Imago & Translatio, numéro spécial de la revue Word & Image, Taylor & Francis, vol. 30, n° 3, July-september 2014 (mise en ligne le 5 novembre 2014), pp 287-297.

– « The French Translations of Alice: From an Ambivalent Literary Reception to a Masterpiece of Universal Literature » (239-248; vol. 1, Essais); “French 1869” (204-206; vol. 2, Back translations); “French” (277-332; vol. 3, Checklists): Jon A. Lindseth (ed.): Alice in a World of Wonderlands. The Translations of Lewis Carroll’s Master piece, Oak Knoll Press, New Castle, Delaware, 2015 (3 vol.).

Divers récits et romans

– « Robinsons et robinsonnes » : L’Enfance et les ouvrages d’éducation  (tome 2 : Le XIXe  siècle), Université de Nantes, 1985, pp. 265-295.

– « Raconter, inventer. L’incompétence enfantine dans quelques romans pour enfants » Le Récit d’enfance (Denise Escarpit et Bernadette Poulou, dir.), éditions du Sorbier, 1993, pp. 89-102.

– « Petites filles au grand air : santé du corps, santé de l’âme » : Educations et littératures, Rennes, CREER, 1995, pp. 99-110.

– « Le mousse du bateau perdu » : Yvon Mauffret, quarante ans d’écriture, 1996, pp. 52-58 (300 exemplaires H.C.) ; repris dans Plumes de Rhuys. Actes du colloque Vannes-Sarzeau 2013. Editions des Montagnes noires [Gourin], 2018, pp. 407- 414.

– « Les contes du Magasin des enfants de Madame Leprince de Beaumont » : numéro spécial de Nous Voulons lire ! Ouvrages de dames, miroirs des femmes. Les contes. Actes du2ème Colloque d’Aspe, mai 1997. n°123, mars 1998, pp. 13-26.

– « Kerbiniou le très madré d’Albert Robida » : Le téléphonoscope [Bulletin des amis d’Albert Robida],  Robida en Bretagne,  n° 7, décembre  2001, pp. 17-19.

– « Kamo, L’agence Babel ; une lecture en filigrane » : Perspectives contemporaines du roman pour la jeunesse [sous la direction de Virginie Douglas] L’Harmattan, 2004, pp. 177-191.

– « Relire Heidi aujourd’hui. La Suisse entre culture ancestrale et modernité » : Strenae [en ligne] 2/2011, mis en ligne le 21 juin 2011.

– « À la naissance des “robinsonnades” françaises. Petite bibliographie commentée de La Vie et les Aventures surprenantes de Robinson Crusoé […] au Robinson de douze ans : « Encore Robinson » Les Cahiers Robinson, n° 41 (1er semestre 2017), pp. 27-41

Études thématiques

– [Participation à la conception] Du Plaisir des mots au plaisir des mets ; la   « nourriture » dans la littérature pour les enfants ; 2-10 ans; bibliographie sélective et analytique. Collection  « Références documentaires », INRP, 1986, n° 34.

– « La nourriture comme fiction » : La revue des livres pour enfants, 1987, n° 114, pp. 60-64.

– « Le Petit zoo des livres pour enfants » : Livres Jeunes Aujourd’hui, novembre et décembre 1989, pp. 439-447 et pp. 503-509.

– « Du bon usage des maladies ou de quelques maux dans la fiction pour enfants » : Nous Voulons lire !, n° 88, mars 1991, pp. 87-99.

– « Fiction pour enfants, petites mythologies des origines »: Horizonte und Grenzen, Standortbestimmung in der Kinderliteraturforschung, Schweizerisches Jugendbuch-Institut, Zurich, 1994, pp.166-182.

– « Petit, moche et sans allure. L’être et le paraître dans le conte de tradition populaire » : L’Enfant déficient moteur à travers la littérature de jeunesse, novembre 2000,  CNDP de Haute-Normandie, pp. 119-138.

– « Les fratries dans la littérature de jeunesse » : Fratries ; frères et sœurs dans la littérature et les arts de l’Antiquité à nos jours, [Florence Godeau et Wladimir Troubetzkoy, dir.], éditions Kimé, 2003, pp. 397-406.

Texte et image

 – « Des illustrations exemplaires : Max et les Maximonstres de Maurice Sendak » : Le Français Aujourd’hui, juin 1980, n° 50, pp.17-29 [republié dans La Revue des livres pour enfants, décembre 2006, n° 232, pp. 129-142 et dans numéro spécial du Français Aujourd’hui, nov. 2008]

– « Le théâtre est un jeu d’enfants » : Jean Perrot (éd.) Jeux graphiques dans l’album pour la jeunesse,  CRDP de Créteil-Université de Paris-Nord, 1991, pp. 29-38.

– « Et l’image me fait signe que le livre est fini » : Culture, texte et jeune lecteur (Actes du 10e congrès de l’International Research Society for Children’s Literature, Paris, septembre 1991), Presses universitaires de Nancy, 1993, pp. 209-217.

– « Maurice Boutet de Monvel : l’image comme une chanson » : Musique du texte et de l’image (sous la direction de Jean Perrot) Actes du colloque d’Eaubonne, 12-13 février 1996), CNDP, Paris, collection  Documents Actes et rapports pour l’éducation, 1997, pp. 93-104.

– « Une planche d’Epinal: Histoire de la Barbe Bleue, n° 1102 » : Jean Perrot (éd) Tricentenaire Charles Perrault – Les grands contes du 17ème siècle et leur fortune  littéraire, In-Press éditions, 1998, pp. 75-84.

– « Le Père Castor parmi nous » : La revue des Livres pour enfants, n° 186, avril 1999,  pp. 63-73.

– « Pierre dans le jardin de Monsieur McGregor » : Cahiers Robinson, Jardins entre rêve et pédagogie, n° 5, 1999, pp. 165-183.

– « L’image au cœur de la lecture: une nouvelle conception de l’album pour enfants », Le Père Castor. Paul Faucher (1898-1967),Conseil général de la Nièvre, 1999, pp.123-137.

– « Les neiges de l’enfance » : Iris (Centre de recherche sur l’imaginaire, Université de Grenoble III), Poétique de la neige, n° 20, 2000, pp. 7-16.

– « Jean de Brunhoff : inventer Babar, inventer l’espace » : La Revue des livres pour enfants, n° 191, février 2000, pp.109-120.

–  « Emotions tendres pour les petits, émotions graves pour les plus grands; la vitalité des albums français » [Otto. Autobiographie d’un ours en peluche de Tomi Ungerer ; La Petite marchande d’allumettes d’Andersen, illustrations de Georges Lemoine ; Toujours rien ? de Christian Voltz ; Tout un monde de Kathy Couprie et Antonin Louchard ; Où vont les bébés d’Elzbieta]: Jean Perrot (éd) L’Europe, un rêve graphique ? L’Harmattan, 2001, pp. 89-100.

– « L’évolution des rapports entre le texte et l’image dans la littérature pour enfants » : L’enfance à travers le patrimoine écrit (Actes du colloque d’Annecy, 18-19 septembre 2001), coédition ARALD, FFCB, bibliothèque d’Annecy, 2002, pp. 55-69.

– « Joan of Arc by Maurice Boutet de Monvel. In and out of History » : The presence of the Past in children’s literature, edited by Ann Lawson Lucas, Praeger, Westport, Connecticut/London, 2003, pp. 33-39. 

– « François Ruy-Vidal et la révolution de l’album pour enfants dans les années 1970 » : [dir. Annie Renonciat] L’image pour enfants : pratiques, normes, discours en France et pays francophones, XVIe-XXe  siècles, La Licorne, n°65,Université de Poitiers, 2003-65 [2003],  pp. 251-263. Rééd. Presses universitaires de Rennes, 2007.

– « Le narrateur visuel et le narrateur verbal dans l’album pour enfants » : La Revue des livres pour enfants, décembre 2003, n° 214, pp. 69-81.      

– « Faire la traversée dans le bateau de Max » : La revue des livres pour enfants, septembre 2005, n° 224, pp. 84-85.

– « Les Derniers Géants de François Place : album ou texte illustré ? » : La Revue des livres pour enfants, n° 228, avril 2006, pp. 61-70.

– « La Civilité puérile et honnête de Maurice Boutet de Monvel ; contraintes bourgeoises  et turbulence enfantine » : Stories for Children, Histories of Childhood; Histoires d’enfants, Histoires d’enfance, GRAAT, n° 26, Presses universitaires François Rabelais, Tours, 2007 ; tome 2, pp. 389-404.

– « Doubles images, doubles lecteurs : l’inter-iconicité dans Le Tunnel d’Anthony Browne » dans L’Album contemporain pour la jeunesse : nouvelles formes, nouveaux lecteurs ?, Modernités, 2008, n° 28, Presses Universitaires de Bordeaux, pp. 89-99.    

– « The Narrative Power of Pictures. L’Orage (The Thunderstorm) by Anne Brouillard » : Teresa Colomer, Bettina Kümmerling-Meibaur, Cecilia Silva-Díaz (éd.), New Directions in Picturebook Research, Routledge, juin 2010, pp. 129-138. https://www.taylorfrancis.com/books/e/9781136882784/chapters/10.4324%2F9780203839171-19 (version en espagnol dans Teresa Colomer, Bettina Kümmerling-Meibaur, Cecilia Silva-Díaz (éd.) Cruce de miradas: Nuevas aproximaciones al libro-album, “ El poder narrativo de las imágenes : El caso de L’Orage (La tormenta) de Anne Brouillard”,  Banco del Libro-Gretel, Barcelone, 2010 (pp. 142-151).

– “Histoire de Babar, le petit éléphant” dans « Album, que fais-tu, que dis-tu ? », Cahiers du CRILJ, n° 2, novembre 2010, pp 33-36.

– « Image et civilité. La Civilité puérile et honnête expliquée par l’oncle Eugène et illustrée par M.M. de Monvel, Plon, Nourrit et Cie [1887] : Annie Renonciat (éd.), Voir/Savoir. La pédagogie par l’image aux temps de l’imprimé, Scérén, CNDP-CRDP, 2011, pp 233-235.

– « L’album, le mot, la chose » : Alary, Viviane et Chabrol Gagne, Nelly, éd.), L’Album : le parti pris des images, Presses universitaires de Clermont-Ferrand,  2012, pp. 15-20.

– « Les albums de Jean de Brunhoff : usages de la couleur », Strenae [en ligne] 3/2012, mis en ligne le 15 février 2012

– « Le Roi Barbe d’Ours, petit théâtre de papier. Quand Maurice Sendak fait revivre un conte des frères Grimm », Strenae [en ligne] 5/2013, mis en ligne le 23 septembre 2013. 

– “Puis-je vous emprunter une image?”(à propos de Chez elle ou chez elle), Vois…lis. Voilà !, Catalogue exposition Béatrice Poncelet, Musée de l’illustration à Moulins, janvier 2018, pp 27-50.

Traductions, adaptations, réécritures

– « Les livres pour enfants et l’adaptation » : Études littéraires (Université Laval, Canada), avril 1974, pp. 143-158.

– « La traduction dans les livres pour la jeunesse » : La Littérature de jeunesse (CRDP Rennes), 1980, pp. 63-103.

– « L’adaptation dans les livres pour la jeunesse : lisibilité ou stratégie d’exclusion ? », Le Français Aujourd’hui, 1984, n° 68, pp. 80-85.

– « Quelques adaptations des Malheurs de Sophie ; de la métamorphose à l’anamorphose » : La Revue des livres pour enfants, I985, n° 101,  pp. 52-60.

– « La traduction dans l’édition pour la jeunesse: 1840-1925. Approche chiffrée » Cahiers du CERULEJTraduction et adaptation en littérature d’enfance et de jeunesse, 1985, n° 1, pp. 99-114.

– « Traduction et création » : Mythe, traduction et création; la littérature de jeunesse en Europe, collection « BPI en actes », Centre Georges Pompidou, 1998, pp. 103-123.

– « La lecture du traducteur » : Atala, La traduction, n° 2, 1999, pp. 115-125.

– « Traduire In the Night Kitchen, ou de la difficile lecture d’un album » : Mεta (Presses de l’Université de Montréal), vol. 48, n° 1-2, mai 2003, Traduction pour les enfants/ Translation for Children, pp. 154-164.(http://www.erudit.org/revue/meta/2003/v48/n1-2/006964ar.html)

– « De l’oral à l’album. Trois contes de Jean-Michel Guilcher : Le violon enchanté,   Bernique et Les deux bossus.», La revue des Livres pour enfants, n° 210, avril 2003, pp. 70-81.

– « Littératures de jeunesse ; séance 1 » (compte rendu d’atelier) : Enseigner les œuvres littéraires en traduction (Yves Chevrel, éd.), Actes de la DGESCO, CRDP, Académie de Versailles, 2007, pp. 99-106.

– « Littérature de jeunesse et traduction : pour une mise en perspective historique », Traduire les livres pour la jeunesse : enjeux et spécificités, Hachette, BnF/ CNLJ – La Joie par les livres, 2008, pp. 18-30.  

– « Présence de la traduction » : Olivier Piffault (dir.) Babar, Harry Potter & Cie. Livres d’enfants d’hier et d’aujourd’hui, BnF, 2008, pp. 402-409.

– « Un récit « intraduisible » : Alice au pays des merveilles » : Enseigner les œuvres littéraires en traduction -2, Actes de la DGESCO, CRDP, Académie de Versailles, 2008,pp. 49-62.

– « Retraduire un classique : dépoussiérer Alice ? », Jeunesse/Young People, Texts, Cultures, University of Winnipeg, 1.2, Winter 2009, pp. 66-84.

– « Littérature d’enfance et de jeunesse » (avec collaboration de Matthieu Letourneux,

 Mathilde Lévêque, Marie-Pierre Litaudon, Frédéric Weinmann) : Yves Chevrel, Lieven D’hulst et Christine Lombez (éd.) Histoire des traductions en langue française. XIXe siècle (1815-1914), éditions Verdier, octobre 2012, pp. 665-726.

– (avec Isabelle Havelange) « Les livres pour l’enfance et la jeunesse » : Yves Chevrel, Annie Cointre et Yen-Mai Tran-Gervat (éd.), Histoire des traductions en langue française, XVIIe-XVIIIe siècles, Lagrasse, Verdier, octobre 2014, pp. 1211-1281.

– « Des sources nouvelles pour L’Ami des enfants de Berquin » : Revue d’Histoire littéraire de la France, décembre 2014, n°4, pp. 807-828.

– « Les albums de Maurice Sendak: quelques problèmes de traduction » : Florence Gaïotti et Eléonore Hamaide (éd.) Max et les Maximonstres a 50 ans. Réception et influence des œuvres de Maurice Sendak en France et en Europe,   BNF/CNLJ, janvier 2015, pp. 69-77.

– « Usage du Français et traductions : la naissance d’une littérature de jeunesse dans quatre pays de langue romane », Les Langues Néo-latines, n° 393, juin 2020, pp 9-23.

Réception

– « Pour une histoire de la lecture des jeunes » : Janus Bifrons (Université de Strasbourg), 1983, n° 7, pp. 79-112.

– « Petite lectrice… parfois perplexe » : Nous Voulons lire !, n° 100, octobre 1993, pp.112-115.

– « Rééditions et patrimoine : la bibliothèque absente » : Revue française d’histoire du livre, n° 84-85, 3e et 4e trimestres 1994, pp.311- 332. Repris dans Le Livre d’enfance et de jeunesse en France (sous la direction de Jean Glénisson et Ségolène Le Men), Bordeaux, Société des bibliophiles de Guyenne, 1994, pp. 311-332.

– « Des pratiques éditoriales diverses en matière de réédition: livres d’hier pour enfants d’aujourd’hui. » : Le Livre pour la jeunesse : Un patrimoine pour l’avenir (dir. Viviane Ezratty et Françoise Lévêque), Agence Culturelle de Paris, 1997, pp. 53-65.

– « Chine traditionnelle et Chine révolutionnaire: quelles images de la Chine pour les petits Français d’aujourd’hui ? » : Muriel Détrie (éd.), France-Asie : un siècle d’échanges littéraires, éditions Youfeng, Paris, 2001, pp. 387-395.

– « Et, s’il le faut, nous enverrons Babar en ambassadeur » : 1939 dans les lettres et les arts. Essais offerts à Yves Chevrel [dir. Danièle Chauvin et Pierre Brunel] PUF, 2001, pp. 327-336.

– « Heidi en France ; un rendez-vous manqué » : Johanna Spyri und ihr Werk-Lesarten, Chronos Verlag, Zürich, 2004, pp.117-137.

– « Etudes de réception et littérature de jeunesse : quelques aspects spécifiques » : L’Esprit créateur, Les études de réception en France/ Reception Studies in France,  John Hopkins University Press, Spring 2009, vol. 49, n° 1, pp. 84-97.

– « Max et les maximonstres, retour sur une légende » : Strenae 1/2010.

– « Proust et la petite serre de Mlle Lili » : Bulletin d’informations proustiennes, n° 41, automne 2011, pp. 139-142.

– « Heidi et ses langues. De Zurich à Tokyo », dans Barbara Cassin et Nicolas Ducimetière (éd.) : Les Cartes de la traduction. Babel à Genève, Paris, Gallimard, nov. 2017, pp. 281-293.

– « Un regard français sur Violence gratuite et adolescents-bourreaux de Valérie Alfvéen (2016) »: Samlaren. Journal for research on Swedish and other Nordic Literature, Stockholm, vol. 138, 2018, p. 131-136. 

– « Ecrire dans les richesses de sa langue : Paul Berna et Le Cheval sans tête », Strenae, mise en ligne le 5/04/2019.

– [avec Marie-Pierre Litaudon] « les histoires cabossées de Léopold Chauveau » : Léopold Chauveau au pays des monstres, catalogue d’exposition, Musée d’Orsay, 2020, p. 199-210.

Cécile Boulaire

maître de conférences HDR à l'Université de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search