Caroline, Emilie et T’choupi à l’Université de Tours

La première séance du séminaire “Iconotextes” aura lieu demain, mardi 19 octobre, de 15h30 à 18h30 dans l’amphithéâtre 2 (site Tanneurs, extension).

Une présentation de l’axe de recherche “Iconotextes” par France Nerlich sera suivie des interventions de Cécile Boulaire et de Valérie Vignaux, maîtres de conférence à l’université François-Rabelais.

Cécile Boulaire : « Caroline, Emilie, T’choupi : iconotextes et albums pour la jeunesse en série »

Les albums pour la jeunesse accèdent enfin, depuis quelques années, à la respectabilité, notamment grâce la richesse de leur fonctionnement iconotextuel, enfin reconnu par les artistes et les pédagogues. Qu’en est-il cependant des albums les plus lus par les enfants, ceux qui paraissent sous la forme de séries vendues dans les points de vente non spécialisés ? Le soupçon de « paralittérature » que la dimension sérielle fait peser sur eux se vérifie-t-il lorsqu’on envisage le fonctionnement texte-image ?
Cet exposé abordera la question à partir de trois exemples de séries populaires : Caroline, paru à partir de 1953 ; Emilie (années 1970) ; et T’choupi (années 2000).

Valérie Vignaux : « Le cinéma d’animation entre récréation et instruction »

L’étude de l’œuvre des pionniers du cinéma d’animation français que sont Emile Cohl, Marius O’Galop et Robert Lortac sera menée afin de discerner comment dans leurs œuvres se partagent des paradigmes récréatifs ou instructifs voire informatifs. On s’intéressera tout particulièrement aux modes d’énonciation de ces modèles : didactisme, répétition, spectacularisation, adresse au spectateur, etc. créant ainsi une relation singulière entre prescripteur et spectateur. On évoquera ainsi la place occupée par le cinéma d’animation au sein du spectacle cinématographique des premiers temps en France et comment ces pionniers se sont efforcés de constituer une école française, en dépit de la très grande concurrence américaine.

Le programme détaillé des séances du séminaire est également disponible sur le site du laboratoire: http://www.intru.univ-tours.fr

Laboratoire InTRu – Interactions, transferts, ruptures artistiques et culturels, JE2527
Université François-Rabelais
3 rue des Tanneurs
37041 TOURS CEDEX 1

Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.