2e Assises de la littérature jeunesse

Journée d’étude organisée à l’initiative du Syndicat national de l’édition, en partenariat avec la BnF/ CNLJ, le lundi 7 octobre 2019, à la BnF.

La première édition des Assises de la littérature jeunesse en 2017 avait réuni plus de 400professionnels. Elle avait pour objectif de présenter l’ensemble des intervenants de la chaîne du livre, afin que chaque acteur ait une meilleure connaissance des enjeux et problématiques de chacun. Cette deuxième édition sera à nouveau un moment de rencontre et de partage d’expériences autour d’un questionnement commun : comment toujours mieux travailler ensemble au service des futurs grands lecteurs ? La journée traitera de l’économie de l’édition jeunesse et notamment de la forte augmentation de la production, signe d’une grande vitalité mais aussi source de fragilité pour l’ensemble de la chaîne du livre, de la reconnaissance de la création éditoriale jeunesse et des enjeux de la formation à la littérature jeunesse des médiateurs (libraires, bibliothécaires, enseignants).

Programme 

9h-9h15 : Accueil du public

9h15-9h45 : Discours d’ouverture

> Franck Riester, Ministre de la Culture
> Laurence Engel, Présidente de la BnF
> Vincent Montagne, Président du SNE

Président de séance : Thierry Magnier, Président du groupe Jeunesse du SNE

9h45-10h15 : L’apport de la littérature jeunesse aux enfants

Conférence inaugurale de Philippe Meirieu, Chercheur.

10h15-10h35 : La jeunesse au prisme du dépôt légal : dix années de données bibliographiques

Chaque année depuis 2011, la Bibliothèque nationale de France publie l’Observatoire du dépôt légal, qui donne à voir des tendances de la production éditoriale nationale en s’appuyant sur les statistiques de dépôts et collectes réalisés grâce au dépôt légal. L’édition 2018 comporte un focus dédié à la production culturelle pour la jeunesse. Des auteurs aux imprimeurs, en passant par les traductions, les données bibliographiques de la BnF dévoilent un paysage complexe et en mutation.

> Alice Laforêt, BnF, cheffe de service Bibliographie nationale française périodiques

10h35-10h40: Lecture à voix haute

***

10h55-12h10 : La vitalité éditoriale jeunesse

L’édition jeunesse est l’un des secteurs éditoriaux les plus dynamiques et innovants. Pourtant de nombreuses voix s’élèvent actuellement pour alerter sur les risques de surproduction. Peut-on vraiment parler de surproduction dans le secteur jeunesse ? Quelles en sont les causes ? Est-ce nécessairement négatif ? Quels sont les impacts sur les différents acteurs du livre et qu’est-il possible de faire ?

> Marion Jablonski, Directrice département Jeunesse, Albin Michel Jeunesse
> Marie Desplechin, Auteure
> Gwendal Oules, Libraire / formateur, Récréalivres
> Patrice Evenor, Directeur général, Harmonia Mundi
Modération : Marie Lallouet, BnF, CNLJ
Illustration en direct par Magali Le Huche et Thomas Baas

***

Président de séance : Jacques Vidal-Naquet, Directeur du Centre national de la littérature pour la jeunesse

14h-14h30 : Qui lit quoi? Petit détour par la case lecteur

Une chose est de faire des livres, une autre est de leur permettre de trouver des lecteurs et des lectrices. Études, baromètres, chiffres de vente, d’emprunts en bibliothèque et temps de lecture : que nous disent les dernières enquêtes consacrées aux pratiques de lecture des enfants et des jeunes ?

> Christophe Evans, Chef du service Études et recherche, Bibliothèque publique d’information

14h30-15h10 : La place de la littérature jeunesse dans la formation des médiateurs

Trois jeunes diplômés témoignent de la formation qu’ils ont reçue autour de la littérature jeunesse et ce qui leur a manqué lorsqu’ils ont intégré leur premier poste.

> Un professeur des écoles
> Un libraire jeunesse
> Matthias Hérodin, Bibliothèque Assia Djebar, Paris
Modération : Mathilde Lévêque, Maîtresse de conférences à l’Université Paris 13, présidente de l’Afreloce

***

15h30-16h40 : La création jeunesse : quelle valeur ? quelle reconnaissance ?

La littérature jeunesse, une sous-littérature ? Son traitement dans les médias, dans certains salons littéraires laisse à supposer que ce serait bien le cas. Pourtant l’édition jeunesse est le troisième segment économique de l’édition française et sa créativité est reconnue à l’international, la jeunesse représentant plus de 30 % des cessions de droit à l’étranger. Les différents intervenants présenteront comment ils œuvrent, chacun à leur manière, à faire reconnaître la valeur (économique ou symbolique) de cette littérature.

> Un éditeur
> Guillaume Nail, Auteur et président de la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse
> Julie Even, Librairie Le Préau
> Fabrice Chambon, Directeur des bibliothèques de Montreuil
Modération : Stéphanie Meissonnier, Adjointe au chef du département de la diffusion, CNL
Illustration en direct par Magali Le Huche et Thomas Baas

16h40-16h50 : « Ne les laissez pas lire ! Polémiques et livres pour enfants » : présentation de l’exposition

> Marine Planche, BnF, CNLJ, commissaire de l’exposition

16h50-17h : Conclusion

17h : Visite de l’exposition par la commissaire d’exposition

 

La participation à la journée est gratuite  mais soumise à inscription (en ligne).

Cécile Boulaire

maître de conférences HDR à l'Université de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.