Habilitation à diriger des recherches

Virginie DOUGLAS, MCF en littérature britannique à l’université de Rouen Normandie, soutiendra publiquement ses travaux  en vue de l’obtention de l’Habilitation à diriger des recherches (HDR accueillie par le laboratoire Pléiade)

sur le thème suivant :

« Passages : littérature pour la jeunesse entre marge et mythe, innovation et canon » 

Vendredi 30 novembre 2018 à 14 heures à l’université Paris 13

99, avenue Jean-Baptiste CLEMENT

93430 VILLETANEUSE

Salle du Conseil de l’UFR LLSHS – (D300)

Composition du jury:

Rose-May PHAM DINH, Professeure, Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité (garante)

Anne BESSON, Professeure, Université d’Artois

Catherine DELESSE, Professeure, Université de Lorraine (pré-rapporteure)

Claire PARFAIT, Professeure, Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité  (pré-rapporteure)

Kiera VACLAVIK, Professeure, Queen Mary, University of London   (pré-rapporteure)

Voici la présentation du dossier par Virginie Douglas:

Ce dossier d’HDR se compose d’un document de synthèse intitulé « Passages : littérature pour la jeunesse entre marge et mythe, innovation et canon »,qui revient sur l’ensemble de ma carrière et plus particulièrement sur mon parcours de chercheur en littérature pour la jeunesse (volume 1) ; d’un recueil d’une vingtaine d’articles ou de chapitres concernant la théorie et la définition de la littérature pour la jeunesse et de ses (sous-)genres, étudiant ce corpus d’un point de vue narratologique ou thématique, ou en proposant une approche traductologique (volume 2) ; et d’un ouvrage inédit,  Le roman Young Adult au XXIe siècle en Grande-Bretagne : Explorations de la marge et de l’entre-deux , qui se concentre sur cette catégorie en plein essor et de plus en plus légitimée du roman destiné aux grands adolescents dans une perspective théorique, historique, générique et littéraire, et qui montre que les oscillations, hésitations, va-et-vient censés caractériser l’entre-deux de cette construction récente qu’est l’adolescence se reflètent dans la spatialisation et la métaphorisation mises en place pour représenter le brouillage des catégories d’âge, mais aussi dans le jeu avec les frontières génériques et formelles classiques par le biais de l’exploration de marges hybrides et fructueuses, ou encore dans l’invention d’une langue Young Adult métissée lors du passage difficile qu’est l’entre-deux de la traduction (volume3). 


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.