L’humour dans les albums destinés aux petits

Journée de formation de l’Institut International Charles-Perrault

vendredi 6 avril 2018, de 9h à 18h

Hôtel de Mézières, Eaubonne (95)

Renseignements: www.institutperrault.org

L’humour brise les codes, les structures, les motifs. Il s’inscrit dans une logique (intellectuelle) propre à l’enfance en manifestant une humeur joyeuse par le rire ou par le burlesque… Il introduit l’enfant à l’interprétation, à la relativité des points de vue, ainsi qu’à une réalité d’autant plus acceptable, qu’elle est en mesure de désamorcer les dangers de la toute-puissance.

Cette formation se propose d’explorer les formes de l’humour dans les albums destinés aux tout-petits (3-6 ans), d’en définir les fonctions et d’en saisir les effets (bénéfiques) sur le psychisme de l’enfant.

La matinée sera consacrée à certains des aspects littéraires de l’humour tel que la discordance énonciative, les incongruités sémantiques ou  les spécificités fondatrices du nonsense anglais. Seront également abordés quelques-uns de ses aspects formels : typologie du comique, effets produits par la narration sérielle, émergence du ludique dans la rythmicité.

L’après-midi, seront examinés les effets et les fonctions du rire chez l’enfant, ce qui le libère en l’inscrivant dans une dynamique de signifiance, ce qui se transmet à lui par l’amour et par l’esprit, ce qui se révèle du langage et de la logique par le nonsense et les jeux de mot, ce qui ouvre au monde et introduit à la subjectivation, ce qui, entre farfelu et extrapolations ludiques, introduit par l’humour à une poétique de la rencontre.

Bibliographie indicative

Simon Boulerice, Ill.Gérard Dubois, Un pommier dans le ventre, Paris, Grasset jeunesse, 2014.

Philippe Corentin, Mademoiselle Sauve qui peut, Paris, L’École des loisirs, 1999.

___, Machin chouette, Paris, L’École des loisirs, 2002.

Olivier Douzou, Je mets mon nez, Rodez, Éd. du Rouergue, 2000.

___, Fourmi, Rodez, Éd. du Rouergue, 2012.

___, Le Premier, c’est canard, Rodez, Éd. du Rouergue, 2014.

___, Pipeau, Paris, Rodez, Éd. du Rouergue, 2016.

Keith Faulkner, La Grenouille qui avait une grande bouche, Tournai, Paris, Casterman, 1996.

Jules Feiffer, Aboie, Georges ! Paris, L’École des loisirs, 2000.

Michel Galvin, La Vie rêvée, Rodez, Éd. du Rouergue, 2014.

Pat Hutchins, Gare au renard !, Paris, Circonflexe, 2014.

Ole Könnecke, Anton et les rabat-joie, Paris, L’École des loisirs, 2015.

___, Il l’a fait, Paris, L’École des loisirs, 2017.

Antonin Louchard, Je suis un lion, Paris, Seuil jeunesse, 2015.

Margaux Othats, La Chasse, Paris, Magnani, 2014.

Claude Ponti, La Revanche de Lili Prune, Paris, L’École des loisirs, 2003.

Grégoire Solotareff, Loulou : plus fort que le loup, Paris, L’École des loisirs, 2012.

Frédéric Stehr, Zim Bam Boum, Paris, Pastel, 2016.

Anaïs Vaugelade, Zuza dans la baignoire, Paris, L’École des loisirs, 1998.

Yokoland, Monsieur Vert, Paris, Les Grandes personnes, 2016.

Intervenante : Marie-Hélène Routisseau

Marie-Hélène Inglin-Routisseau est docteur en littérature générale et comparée de Paris IV. Sa thèse porte sur les influences de l’imaginaire carrollien dans la littérature française. Auteur d’une trentaine d’articles abordant dans une perspective comparatiste l’imaginaire littéraire des œuvres destinées à la jeunesse, elle a plus particulièrement mené des recherches sur le roman pour la jeunesse. Elle a enseigné pendant plusieurs années la littérature pour la jeunesse à l’université du Maine, avant de devenir chargée de cours à l’Université de Paris-Nanterre.

 Elle a  notamment publié Lewis Carroll dans l’imaginaire français : la nouvelle Alice (Paris, L’Harmattan, 2006) et Des Romans pour la jeunesse ? Décryptage (Paris, Belin, 2008). Elle est aussi l’auteur d’un roman pour la jeunesse, Oublie-nous (Paris, Belin, 2010) ainsi que d’un roman à paraître chez Penta éditions, Écrire écrire.

 


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *