Rencontre avec Jean Perrot

CENTRE ROBINSON – LABORATOIRE « TEXTES & CULTURES »

UNIVERSITE D’ARTOIS – 9 rue du Temple Arras

Séminaire « Acteurs et témoins de la littérature pour la jeunesse »

vendredi 6 avril 2018, de 14 à 16h

salle R3 de la Maison de la Recherche

Rencontre avec Jean Perrot: « Entre littérature comparée et littérature de jeunesse: un propos international »

Jean Perrot reviendra sur son parcours d’enseignant, de chercheur et d’auteur, ainsi que sur ses actions concrètes dans l’institution.

La séance se terminera par un temps particulier accordé aux deux ouvrages  destinés aux enfants qu’il a publiés récemment, l’album Dans les rêves de grand-père (Albin-Michel, mars 2017) et le recueil de poèmes Les Hirondelles de la République (Edilivre, septembre 2017). Ces ouvrages, marqués à la fois par un engagement personnel, moral et citoyen, seront présentés et discutés avec Danielle Dubois-Marcoin.

Après un mémoire de maîtrise sur Deaths and Entrances du poète gallois Dylan Thomas, il est agrégé d’Anglais en 1963, puis docteur de littérature comparée en 1980, avec une thèse d’État sur l’écrivain américain Henry James. Il enseigne à l’Université d’Amiens en 1967, puis à l’Université Paris XIII où il est professeur de littérature comparée de 1981 à 1997. Dès 1976, il aborde l’étude de la littérature de jeunesse dans un chapitre de son livre Mythe et littérature sous le signe des jumeaux (Presses Universitaires de France) fondé sur les travaux de Marc Soriano et se spécialise dans ce domaine.

A l’Université Paris XIII, il associe en permanence recherche pure et recherche appliquée. Il crée en 1974 la Maîtrise des Sciences et Techniques des Spécialistes Socioculturels de l’Enfant et de l’Adolescent formant des animateurs du livre et des animateurs musicaux et en est responsable jusqu’en 1980. De 1981 à 1989 il est responsable de la Préparation au CAFB (Certificat d’Aptitudes aux Fonctions de Bibliothécaires, Secteur Jeunesse) et membre du DESS (Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées) des Sciences du Jeu et du Jouet, où il tient un séminaire sur les théories du jeu et des structures de l’imaginaire dans leurs applications aux scénarios, livres et objets culturels destinés à la jeunesse jusqu’en 1997. En 1985, il rédige le texte de présentation de l’édition pour la jeunesse (“Le roman dans le sens de l’histoire/ L’album au zenith”) pour le premier Salon-Festival du Livre de Jeunesse de Montreuil.

Il crée une collection de livres de critique pour les Presses universitaires de Nancy en 1991: après Jeunesse et État de Genevière Humbert, Art baroque, art d’enfance de 1991, Culture, texte et jeune lecteur (1993), Encore un conte? Le petit Chaperon rouge à l’usage des adultes de Claude de la Genardière (1993), La science-fiction, lectures d’avenir de Christian Grenier (1994); les Presses de Nancy mettent fin à leurs activités. En 2003, il crée chez P.I.E. Peter-Lang la collection “Recherches comparatives sur les livres et le multimedia d’enfance” avec plusieurs volumes publiés: entre autres, Les Métamorphoses du conte (2004), Écrire et traduire pour les enfants (2010), Brave New Worlds (2011)

Constatant qu’il n’existe pas en France d’institut de Recherche et de Formation concernant la Littérature de Jeunesse, il fonde le 6 mai 1994 l’Institut International Charles Perrault, avec, pour partenaires principaux, la ville d’Eaubonne, l’Université Paris XIII, la Bibliothèque Départementale de Prêt du Val d’Oise, les CRDP de Versailles et de Créteil, la Revue des Livres pour enfants, les éditions du Seuil, etc. Cet institut situé à « l’Hôtel de Mézières » de Nicolas Ledoux à Eaubonne, Val d’Oise, organise chaque année des colloques internationaux, des journées d’étude et des stages de formation: il a créé en 1994, et décerné jusqu’en 2008, le Prix de la Critique du Livre de Jeunesse (20.000 francs au début !), un Prix Graphique (5000 francs). Prix ayant pour but la promotion du livre et de l’illustration de l’édition, de la littérature et de la culture pour l’enfance et la jeunesse.

Ces quelques éléments n’épuisent pas le champ des sujets pouvant être abordés, notamment autour de ses ouvrages critiques, marqués par la goût du baroque, du jeu, de la liberté et de la circulation des images et des idées, parmi lesquels Du jeu, des enfants et des livres (1987), Art baroque, art d’enfance (1991), Jeux et enjeux du livre d’enfance et de jeunesse (1999), Mondialisation et littérature de jeunesse (2008).


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.