Nous avons le plaisir d’annoncer la parution des Cahiers Robinson n°41 (1er semestre 2017): Encore Robinson.

Les Cahiers Robinson ont été créés en 1997. A l’occasion de cet anniversaire, ils rendent hommage au personnage qui leur a prêté son nom. Après un rappel historique sur les origines de la robinsonnade française et sur certaines approches éducatives comme celle de Germaine Tortel, ce sont les développements récents du mythe, dans la littérature et au cinéma, qui sont principalement envisagés. La figure de Robinson, — quelquefois même son nom seulement —, continue de hanter la conscience occidentale tout en colonisant le reste du monde. Elle illustre aussi le croisement des publics jeunes et adultes que la critique anglo-saxonne range sous le terme de crossover. Robinson devient transculturel, transgénérique et transmédiatique. Mais cette universalité s’accompagne de significations de plus en plus divergentes. D’un côté, la futilité de l’invocation à Robinson dans des jeux qui s’évertuent à dissiper l’angoisse de la réelle solitude ; de l’autre, la morosité des apprentis Robinson, qui connaissent Defoe mais ne l’ont pas bien lu et qui sont incapables aujourd’hui de se hisser à la hauteur de leur modèle. On conclura donc cette revue avec des formes d’insularité trouvées dans le psychisme intérieur plus que dans les territoires exotiques.

Sommaire

Danielle Dubois-Marcoin
Robinson, le roman de la mauvaise conscience

Isabelle Nières-Chevrel
À la naissance des « robinsonnades » françaises.
Petite bibliographie commentée de La Vie et les Aventures surprenantes de Robinson Crusoé  […] au Robinson de douze ans

Isabelle Arnoux & Christine Chaumartin
Avatars de la robinsonnade. Retour sur l’exposition « Robinson & Cie : de Daniel Defoe à Lost » au Musée national de l’Éducation (Munaé)

Édith Perry

The call of the wild

Isabelle-Rachel Casta
« Vivre ensemble, mourir seul » Les Robinsons tragiques du vol 815 (Lost)

Roland Carrée
Cinéma année zéro. Seul au monde de Robert Zemeckis

Virginie Douglas
Nation de Terry Pratchett,le testament littéraire en forme de robinsonnade du roi de la fantasy anglaise

Christine Guérinet
Les robinsonnades urbaines, reflets de nos comportements

Anne-Marie Petitjean
Des robinsonnades inversées : Anne Hébert versus Michel Tournier

Kathy Similowski
Robinsons en fin d’école primaire : de la réécriture à l’invention

Philippe Blondeau
Robinsons d’eau douce

Julie Saint-Hillier
De l’île du Désespoir à l’île de La Redousse, réécriture bosquienne de la robinsonnade

Fabrice Thumerel
Le dossier Robinson d’Olivier Cadiot

ENFANCES AU CINÉMA

Patrick Louguet
Le voyage vagabond au cœur de l’œuvre cinématographique de Jacques Rozier (Les Naufragés de l’île de la tortue, Maine Océan et Adieu Philippine)

VARIA

Les Cahiers Robinson ont vingt ans

Patrick Tourchon & Leniiw Roman
Éloge de la désobéissance :Georges Bayard et la contre-culture


Cécile Boulaire

maître de conférences à l'Université François-Rabelais de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *