Décès de François Faucher

Père Castor - 289 - copieNous avons le chagrin d’annoncer le décès de l’éditeur François Faucher. Fils de Paul Faucher, fondateur des Albums du Père Castor chez Flammarion en 1931, et de sa femme Lida Durdikova, auteur de nombreux albums (en particulier la série “Roman des bêtes”), François Faucher était né à Prague en 1932, et avait pour parrain le pédagogue Frantisek Bakulé.

Formé à tous les métiers de l’édition au sein de l’Atelier du Père Castor et à l’école Estienne, il avait pris la succession de son père en 1967, et poursuivi l’édition des Albums du Père Castor jusqu’à sa retraite en 1996, tout en menant des études de pédagogie. C’est sur son initiative qu’est créée en 1980 la collection de romans “Castor Poche”.

Après son départ à la retraite, François Faucher, conscient de l’intérêt, pour l’histoire de l’édition et de l’éducation, que représente le fonds d’archives homogène constitué autour de la collection “Père Castor” depuis sa fondation, fait en sorte que cette documentation de premier ordre puisse être mise à la disposition d’une large communauté: chercheurs et historiens, bibliothécaires et éditeurs, enseignants et artistes. C’est le but que se fixe l’association des Amis du Père Castor, objectif atteint en 2006 lorsque la Médiathèque Intercommunale du Père Castor ouvre ses portes au public à Forgeneuve. Lieu d’accueil des jeunes lecteurs venus de la région et d’ailleurs, c’est aussi un centre d’archives qui reçoit de nombreux chercheurs, notamment étrangers, attirés par la qualité et la cohérence d’un fonds d’archives unique en son genre. Il réunit des dossiers de fabrication des livres, des originaux, de la correspondance professionnelle et privée permettant de suivre plus de soixante années de vie d’une collection d’albums pour enfants. L’accueil des chercheurs y est chaleureux, la directrice Emilie-Anne Dufour s’y emploie, et les inventaires énumérant la richesse du fonds sont une perpétuelle invitation à revenir.

En parallèle, et avec le soutien du Centre Régional du Livre en Limousin, du Centre National du Livre et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, l’association publie des fac-similés des plus beaux albums “historiques” de la collection, ainsi que des travaux de chercheurs et extraits de documents historiques liés à la collection.

François Faucher était toujours ravi de voir les chercheurs, les bibliothécaires, les enseignants s’emparer des richesses accumulées autour de ce fonds d’archives, pour nourrir l’édition et la pédagogie contemporaines. Il faisait à chacun un accueil chaleureux, désireux de partager un amour des livres et des enfants qui avait nourri sa vie professionnelle après avoir irrigué sa jeunesse. Les Archives du Père Castor vont rester un inestimable lieu de ressources pour qui s’intéresse au livre pour enfants, sur lequel va continuer à planer, n’en doutons pas, l’esprit du Père Castor si cher à François Faucher.

Cécile Boulaire

maître de conférences HDR à l'Université de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.