Parution: L’Empreinte de la Bible

empreinte bibleNous signalons la parution de l’ouvrage de Danièle Henky (Université de Strasbourg), publié aux éditions Peter Lang: L’Empreinte de la Bible. Récritures contemporaines de mythes bibliques en littérature de jeunesse, dont voici la présentation:

La Bible fut un réservoir d’histoires à destination des enfants dès le Moyen Âge en Occident. Aujourd’hui, on puise toujours dans la Genèse ou dans le Nouveau Testament, actualisant des textes fondateurs, afin de les intégrer dans des livres pour la jeunesse. Parodiée, commentée, réinterprétée, la Bible continue de s’offrir comme une sorte de grand vivier de mythes littéraires auquel l’écrivain, qu’il soit croyant ou non, ne se prive pas de recourir. L’étude des écarts entre le texte originel et sa récriture, pratiquée ici essentiellement à partir d’un corpus d’ouvrages francophones, témoigne des mouvements qui affectent la culture du temps et permet de pointer la manière de faire des auteurs, les effets produits sur l’ouvrage réalisé comme sur le mythe lui-même. Elle révèle aussi la dynamique du mythe biblique à l’oeuvre dans les textes destinés aux jeunes et esquisse, parallèlement, une réflexion sur l’évolution de la jeunesse entre héritage et questionnements dans un contexte culturel en constante évolution.

Table des matières

Préface

Avant-propos : De la méthodologie et du corpus choisis

–      Récit mythique et esprit d’enfance

–      Les outils de la mythocritique

–      La récriture de mythes : un paradoxe ?

–      La perspective anthropologique à la croisée des variations du mythe et du texte

–      Le choix du corpus en lien avec la problématique

–      Structuration d’ensemble

 

Retrouver et/ou recréer le paradis terrestre

Livres de la Création ou la Genèse mise à la portée du jeune lecteur

–      De la parodie ludique à la transposition sérieuse

–      Une terre originelle où vivre une relation privilégiée avec les plantes et les bêtes

–      Puissance créatrice de la langue « primitive » : quand la poésie rencontre l’étiologie

Avatars de Robinson Crusoé ou les paradoxes de l’île paradisiaque

–      Dessiner un parcours initiatique

–      Les Robinsons ne sont plus ce qu’ils étaient

Retrouver la terre d’enfance : Rêves d’auteurs

–       « La topophilie » ou l’étude des images de l’espace heureux

–      Ambiguïtés édéniques

Annexes 

Actualisation de mythes bibliques rémanents en littérature de jeunesse contemporaine

Les Abécédaires : appropriation de mythes bibliques au fil des époques

–      L’apprentissage de la lecture comme initiation à l’ordre sacré

–      Avatars de l’alphabet illustré

–      Abécédaires contemporains agnostiques

Le mythe du Déluge et les enfants de Noé

–      La réactivation du mythe du Déluge

–      Les enfants de l’arc-en-ciel

Variations hypertextuelles de la parabole de l’enfant prodigue

–      Les raisons spécifiques d’une récriture

–      Désillusions de l’ailleurs et retour du prodigue

De la « continuation » d’un texte biblique : L’adoration des mages

–      Conte merveilleux, conte religieux

–      La version continuée d’un récit évangélique passé dans la Légende dorée

–      Libres interprétations tourniériennes 

–      Divertir ou convertir

Annexes 

La dynamique du mythe biblique à l’œuvre dans des ouvrages contemporains pour la jeunesse

De l’inscription du motif biblique au cœur du récit

–      Motif biblique appelé par une thématique ou vice versa

–      Un parcours de lecture balisé par le choix déterminé de l’hypotexte

L’ange : un adjuvant dont l’intervention n’est pas sans conséquences

–      Une imagerie droit venue du catéchisme et de la littérature populaire.

–      Oscar et la dame rose  d’Éric-Emmanuel Schmitt ou les combats de l’ange

–      L’ange : agent de conversion

–      Les anges dans tous leurs états

Messies pour notre temps : du renouvellement des mythes anciens à la création de nouveaux mythes

–      La figure du patriarche protecteur de la nature

–      L’enfant sauveur

–      L’ami universel

En guise de conclusion : « Arts de faire »

–      Transpositions diégétiques tributaires des préoccupations socioculturelles d’une époque

–      Récritures et intentions d’auteurs

–      Prise en compte d’un lectorat spécifique

Éléments de bibliographie.

 


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *