« Entre théâtre et jeunesse : formes esthétiques d’un engagement »

APPEL A COMMUNICATIONS
Date limite de soumission des propositions de communication : le 15 décembre

pinocchio_creditElisabethCarecchio1

Colloque international organisé par Marie Bernanoce et Sandrine Le Pors
Arras les 3-4 avril 2014, Grenoble les 10-11 avril 2014

Il s’agit du premier colloque universitaire international consacré aux relations entre théâtre et jeunesse dans la triple sphère française, francophone et européenne.
Depuis une vingtaine d’années, le théâtre destiné à la jeunesse, français, francophone et étranger en traduction française, est en pleine expansion : il s’est constitué en répertoire, les collections jeunesse se développant de façon considérable. Or, si ce répertoire gagne en vitalité, d’une part il modifie en profondeur le paysage des écritures théâtrales, d’autre part il tonifie la création scénique contemporaine au renouvellement de laquelle il participe activement, même si ses moyens de production doivent être interrogés (Reine Prat, Missions Egalités Arts du spectacle, Ministère de la Culture et de la Communication, DMDTS, mai 2009). Œuvrant à nous donner de nouvelles prises sur nos mondes, quels que soient notre âge et notre genre, par les sujets abordés mais surtout par les singulières expériences perceptives auxquelles il engage, ce répertoire contribue enfin à déclencher le débat au sein de la cité.
Il s’agira d’étudier comment le rapport à la jeunesse correspond moins à une thématique qu’à un engagement dépassant le seul théâtre destiné aux jeunes et interrogeant à la fois le monde et le théâtre, la jeunesse et les adultes soucieux de regarder le monde tel qu’il va depuis l’enfance.
In fine, cela reviendra à comprendre en quoi la relation à ce que Deleuze et Guattari ont pu appeler des « blocs d’enfance » (Mille Plateaux, 1980) amène les différents acteurs du théâtre, et en premier les auteurs, à se positionner en termes éthiques et esthétiques, en particulier en ces temps d’après Shoah tels que les interrogeait Adorno. La jeunesse, dans les dramaturgies qui nous occupent, est donc un lieu d’écriture oscillant entre dimension ludique et tentative de se rappeler à la « tâche enfantine » (Giorgio Agamben, Enfance et histoire) du théâtre, celle de regarder le monde quand bien même nous ne saurions pas dire encore ou nommer ce à quoi nous sommes confrontés. Apparaîtront ainsi des modes privilégiés de « détour » empruntés par le théâtre dans son rapport à l’enfance et au monde, dont Jean-Pierre Sarrazac a esquissé la voie dans La Parabole ou l’enfance du théâtre (Circé, 2002).
Il s’agira par ailleurs de mettre en résonances des processus d’écriture et des pratiques culturelles diverses de façon à mieux cerner les enjeux actuellement à l’oeuvre dans le développement de ce secteur du théâtre. De cette littérature dramatique, il reste en effet encore à prendre la mesure à l’échelle internationale – les traditions, les pratiques et les regards variant, on le sait, d’un pays à l’autre.
Ce colloque proposera des apports d’universitaires spécialistes ou non de théâtre pour la jeunesse, que complèteront les réflexions de professionnels du théâtre (auteurs, éditeurs, traducteurs, metteurs en scène, responsables de structures).
Plusieurs axes de réflexion donneront à ce colloque l’objectif transversal de ne pas isoler le théâtre pour les jeunes du contexte théâtral d’ensemble et de confronter ce dernier aux questionnements ouverts par le théâtre pour les jeunes.
1. État des lieux comparé de l’édition, de la production et de la diffusion du théâtre à destination de la jeunesse en France, en Europe et dans le monde francophone.
2. La situation esthétique et dramaturgique de ce théâtre dans le contexte théâtral d’ensemble.
3. La situation éthique et géoéthique de ce théâtre dans le contexte théâtral d’ensemble.
4. Les grands auteurs français, européens et francophones, et leurs rapports conjoints à l’engagement et aux formes esthétiques.
5. Les grandes compagnies et les grandes structures françaises, francophones et européennes et leurs rapports conjoints à l’engagement et aux formes esthétiques.

 

Ce colloque, dans sa structure duelle, s’inscrit dans le double prolongement
– du colloque organisé en 2006 à l’Université Stendhal Grenoble 3 par Traverses 19-21, composantes CEDILIT et E.CRI.RE, intitulé Enseigner le théâtre contemporain dont un des axes concernait le théâtre pour les jeunes et dont les actes ont été publiés (Brillant-Annequin Anick, Bernanoce Marie, [sous la dir. de], Enseigner le théâtre contemporain, SCEREN/CRDP de Grenoble, 2009),
– et du colloque organisé en 2011 à l’Université d’Artois par « Textes et cultures » (équipes « Littérature et cultures de l’enfance » et « Praxis et esthétique des arts »), intitulé « La représentation du jeu dans les écritures jeune public : repérages, contours et horizons d’un territoire » et dont les actes ont été publiés (Heulot-Petit Françoise, Le Pors Sandrine [sous la dir. de], Le jeu dans les dramaturgies jeune public, Cahiers Robinson n° 32, Arras, 2012).
Ce colloque témoignera ainsi de l’intérêt de ces deux universités et groupes de recherches pour le théâtre à destination des jeunes et, dans ce secteur, pour une pensée qui ne sépare pas les questions d’esthétique des questions d’éthique. L’édition des actes, envisagée de manière plurielle, contribuera à conférer au théâtre pour les jeunes toute la légitimité qui lui fait encore défaut du fait de son apparente spécialisation, en lui donnant cette juste place que la recherche universitaire est à même de circonscrire.


Les propositions (1500 signes, espaces compris) comporteront un titre et un résumé ainsi que des mots-clés. Elles préciseront l’axe choisi et seront accompagnées d’une brève bio-bibliographie de l’auteur. Elles devront parvenir en format Word et PDF par courrier électronique à la fois à Marie Bernanoce (marieber@club-internet.fr) et à Sandrine Le Pors (leporssandrine@gmail.com).

Réponse aux auteurs : le 15 janvier 2014.


Comité scientifique : Catherine Ailloud-Nicolas (MCF, Université Lyon2) ; Pierre Banos-Ruf (MCF, Paris 10-Nanterre, éditeur) ; Florence Baillet (PR, Paris 3, études germaniques) ; Marie Bernanoce (MCF, Université Stendhal Grenoble 3); Sylvie Chalaye (PR, Paris 3) ; Jonathan Châtel (directeur du Centre d’Etudes Théâtrales de l’UCL, metteur en scène) ; Michel Corvin (PR émérite, Paris 3) ; Joseph Danan (PR, Paris 3, auteur); Françoise Heulot-Petit (MCF, Université d’Artois) ; Geneviève Jolly (MCF HDR, Strasbourg) ; Yves Jubinville (UQAM, Montréal) ; Chantal Lapeyre-Demaison (PR, Université d’Artois) ; Sandrine Le Pors (MCF, Université d’Artois) ; Mahmoud Mejri (MCF, Directeur de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis) ; Jean-Pierre Ryngaert (PR émérite, Paris 3, MEEC) ; Denise Schröpfer (MCF, Université de Cergy Pontoise,) ; Julie Valéro (MCF, Université Stendhal Grenoble3) ; Martial Poirson (PR, Université Stendhal Grenoble 3)
Responsabilité scientifique : Marie Bernanoce et Sandrine Le Pors
Coordination : Aude Astier et Aurélie Coulon


Eléonore Hamaide

Maître de conférences à l'université d'Artois et spécialiste de littérature de jeunesse.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *