Filmer la classe

visu_couv_robinson_33_bleu_hdNous signalons la parution du numéro 33 des Cahiers Robinson

Filmer la classe,

sous la direction de Christine Prévost.

Filmer la classe, qu’il s’agisse d’un documentaire, d’une œuvre de cinéma, d’une série télévisée, c’est mettre en scène un groupe d’enfants pour créer finalement un objet social autant que filmique. La palme d’or obtenue en 2008 par le film de Laurent Cantet, Entre les murs, en est l’illustration : qu’a-t-on récompensé à Cannes ? Filmer la classe, c’est tout autant raconter une histoire que tenir un discours sur l’école et porter un regard sur les modes de socialisation dans l’enfance, relations entre condisciples, relations avec le monde adulte incarné par l’enseignant. Mais si le huis-clos scolaire est de retour sur les écrans, il n’est pas un thème récent, et il représente une tradition française tout au long du XXe siècle, illustrée dès les années 30, et dont notre dossier reconstitue quelques étapes marquantes liées au développement de l’éducation nouvelle. Après 1968, la représentation de la classe s’introduit dans plusieurs comédies populaires en même temps que dans un discours et une imagerie libertaires. Dans le même temps, quelques cinéastes imprégnés d’autres cultures, comme Kiarostami ou Ruggia, proposent des films qui semblent un écho à des préoccupations qui ne désertent jamais la classe, lieu de transmission de valeurs, et de réflexion sur la citoyenneté, finalement la grande affaire de l’école.

Sommaire:

Christine PREVOST: La classe, un lieu de mélodrame à torts partagés

Pascal LABORDERIE; La fugue et la rébellion dans La Maternelle

Thomas PILLARD: La refondation de l’école républicaine dans La Cage aux rossignols et L’École buissonnière

Patrick LOUGUET: La Récréation de Paul Carpita

Julie BAUDOT: Le corps enseignant : un objet de fantasmes

Nathanaël WADBLED: Émile en vidéo. Le fantasme de la sexualité à l’école

Nathalie MARY: La classe dans le cinéma d’Abbas Kiarostami

Anne SCHNEIDER; La mise en scène de l’école dans Le Gone du Chaâba (le livre et le film)

Françoise CARRAUD: Des enfants et des hommes entre les murs de l’école

Pierre BRUNO: Les inégalités scolaires dans les fictions audiovisuelles

Isabelle CASTA: Classe vampire !!!!

VARIA

Marie-Françoise BOYER-VIDAL: La représentation du jeu dans la littérature de poupée au XIXe siècle

Bochra CHARNAY: De La Chatte des cendres à Cendrillon

Notes de lecture

avril 2013

ISSN 1253-6806 ISBN 978-2-9536170-5-4 EAN 9782953617054

vente et abonnement au Secrétariat Recherche Lettres,

Cahiers Robinson Université d’Artois 9 rue du Temple, 62030 Arras Cedex tél : 03 21 60 38 26/ fax : 03 21 60 37 29

la revue paraît deux fois par an tarifs 16 euros franco (18 euros hors U.E.) à partir du n°23 14 euros (16 euros hors U.E.) du n°1 au n°22 Le n°26 est au prix de 28 euros franco (30 euros hors UE) abonnement (deux numéros) : 30 euros (34 euros hors U.E.) tarif réduit pour les particuliers : 28 euros (30 euros hors U.E.) règlement par chèque bancaire ou postal libellé à l’ordre de l’agent comptable de l’Université d’Artois


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *