Winsor McCay, comics, films, rêves

Exposition du 23.6 au 28.10.2012  au Cartoon Museum de Bâle

Ce billet a été rédigé par Alain Chiron, que nous remercions.

Si l’on peut discuter du caractère de bande dessinée pour The Yellow Kid (les dialogues étant essentiellement inscrits sur les vêtements) paru en 1895, on ne peut le faire pour The Katzenjammer Kids (connu en France comme Pim, Pam, Poum) publié deux ans plus tard ainsi que pour Le petit Sammy éternue et Little Nemo in Slumberland de Winsor McCay (1869–1934) pour ces deux derniers, qui datent de 1904 et 1905. Après que l’exposition Winsor McCay, comics, films, rêves ait circulé dans trois espaces situés en Allemagne, les Français qui désireraient la voir pourront le faire de la manière la plus pratique en se rendant cet été au Cartoon Museum de Bâle. Winsor McCay, vraisemblablement né au Canada, a su donner, par ses innombrables perspectives architecturales originales, ses métaphores surréalistes et ses enchaînements subtils, une grande force à sa représentation graphique.

Nemo in Slumberland a enchanté des millions de lecteurs américains, mais McCay fut d’abord le créateur d’affiches pour le théâtre de boulevard. En 1905, le New York Herald publie la première série à succès de Little Nemo in Slumberland. McCay dessina ses dessins en couleur et en planches dans le cadre d’une suite feuilletonesque  jusqu’en 1914 puis de 1924 à 1927. L’histoire traite du jeune garçon Nemo qui durant son sommeil, prend place dans le royaume de Slumberland et devient le compagnon de jeu d’une princesse. Les quelques cinq-cent-cinquante suites de Little Nemo in Slumberland s’achèvent systématiquement par la vision du jeune Nemo tombant de son lit et se réveillant. Une partie de l’exposition présente Little Nemo le premier film d’animation de l’histoire que McCay créa dès 1911, soit près de vingt ans avant le célèbre Steamboat Willie de Walt Disney. McCay anime ici, en s’appuyant sur quatre mille dessins de sa propre main, les personnages de sa série à succès. Son troisième dessin animé Gertie the Dinosaur était inspiré en 1914 par l’univers des monstres antédiluviens. Gertie est, tour à tour, espiègle, malicieuse, récalcitrante, repentante, et tout à fait adorable. McCay apparaît brièvement au début du film pour introduire Gertie avant de descendre l’écran ; l’artiste réapparaît à la fin de l’œuvre en faisant un tour sur le dos  de Gertie. McCay a finalement esquissé près de dix mille dessins de Gertie, et il a engagé un autre artiste pour esquisser tous les fonds d’image finement détaillés. Les dessins ont été réalisés sur du papier de riz, ils ont ensuite été montés sur carton pour le processus d’animation des séquences. McCay conçu une méthode révolutionnaire pour assurer une transition harmonieuse entre les différents cadres.

Les chapitres du catalogue d’exposition en langue germanique sont intitulés : Les premières années, Sur le chemin de la bande dessinée, Little Sammy Sneeze, cauchemars, références, rêves, architecture, éditoriaux et allégories (caricatures politiques), films d’animation, Hearst, McCay, le Lusitania et la Guerre mondiale, la fin du travail,  McCay après McCay (allusions à Little Nemo dans l’œuvre d’auteurs de BD).

À l’occasion de cette exposition, le Cartoon Museum de Bâle consacre une partie de ses salles au dessinateur suisse Daniel Bosshart ( né en1971), dont les travaux révèlent de nombreuses références à McCay. Cette présentation a lieu simultanément avec la publication de l’album Metamorphosis de Bosshart, dernier volume de BD muette d’une trilogie dont les deux premières parties Geteilter Traum (Rêve partagé) et Alberto ont connu un grand succès outre-Jura et outre-Rhin.

 

Exposition Winsor McCay, comics, films, rêves

Cartoon Museum St. Alban-Vorstadt ,28. 4052  Bâle, Suisse.

Tél.: +41 61 226 33 60
Fax: +41 61 226 33 61

Heures d’ouverture du 23.6 au 28.10.2012

MAR-VEN 14-18h, SAM/DIM 11-18h

http://www.cartoonmuseum.ch

info@cartoonmuseum.ch

Alexander Braun.  Winsor Mc Cay 1869-1934 : Comics, Filme, Träume – Ausstellungskatalog. Bonn : Bocola Verlag, 2012. 354 pages. ISBN: 9783939625407. 49.00 €.

Daniel Bosshart. Metamorphosis. Edition Moderne, 2012. 80 pages. 24.80 €. ISBN 978-3-03731-098-4.

Ses séries les plus célèbres parues à l’origine dans des journaux américains «Dream of the Rarebit Fiend» et «Little Nemo in Slumberland» surprennent par l’abondance de perspectives architecturales inattendues, de métamorphoses surréalistes et d’enchaînements subtils. Le Cartoonmuseum Bâle consacre la première exposition en Suisse, en l’honneur Winsor McCay, ce pionnier de la B.D. qui, par ailleurs, créa dès 1911, soit pas moins de 17 ans avant «Steamboat Willie» de Walt Disney, le premier dessin animé de l’histoire du cinéma. La rétrospective présente des suites de planches en couleur et grand format publiées dans des journaux dominicaux, quelque 30 dessins originaux, objets et dessins animés. Une partie de l’exposition est de plus consacrée au dessinateur de Winterthur Daniel Bosshart (*1971) dont les travaux révèlent de nombreuses références à McCay.


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *