Colloque « les jeunes et les inégalités numériques »

le 7 juin 2012

Paris, Mairie du 10e arrondissement

72 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris

avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et de la Fondation d’entreprise Free

Inscription gratuite (obligatoire) auprès de : Catherine.escher@lecturejeunesse.com

 

Internet a bouleversé notre mode de consommation, notre rapport à la culture et initié de nouveaux réseaux sociaux. Ses usages ne sont pourtant pas les mêmes pour tous. A tel point que le terme d’illectronisme s’est imposé dans le vocabulaire, illustrant la diversité des situations face aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

 

Maîtrisant écrans, tablettes ou smartphones, les adolescents et jeunes adultes semblent à l’abri de ce néologisme. Pourtant, les digital natives dont on parle tant, ne sont pas sur un pied d’égalité face au numérique.

 

Depuis plusieurs années, l’association Lecture Jeunesse mène une réflexion sur les usages d’Internet par les jeunes : en 2010, un colloque sur « la culture numérique » des adolescents approfondissait la réflexion du dossier de Lecture Jeune n°126, « A l’heure du virtuel ». En 2012, une journée d’étude poursuit dans cette voie : les jeunes sont-ils égaux devant Internet ? Peut-on parler d’une « fracture numérique » au sein des adolescents et jeunes adultes ? Quelles sont les éventuelles disparités observables ? Quelles utilisations peut-on faire des TIC pour l’apprentissage des jeunes ?

 

9h00-9h30      Accueil, ouverture du colloque : Sonia de Leusse-Le Guillou, directrice de Lecture Jeunesse.

9h30-10h20   Le numérique, levier de prévention de l’illettrisme ? A quelles conditions l’illettrisme est-il accentué par des situations d’illectronisme ?: Elie Maroun, chargé de mission national, ANLCI.

10h30-11h20 Comment se manifeste la fracture numérique chez les jeunes ?: Gérard Valenduc, Docteur en informatique (FUNDP), codirecteur du Centre de recherche Travail et Technologies de la FTU et professeur invité aux Universités de Namur et de Louvain-la-Neuve.

11h40-12h30 « Entre l’école et la maison : hétérogénéité des pratiques informationnelles des adolescents sur internet » : Karine Aillerie, documentaliste, Chargée de mission à l’Agence nationale des usages des TICE, docteur en Sciences de l’information et de la communication, Université Paris Nord- Paris 13.

14h00-14h50 Les compétences mobilisées par la lecture à l’écran : Véronique Drai-Zerbib, docteur en psychologie cognitive, chercheur au Laboratoire des usages en technologies d’information numériques (Lutin) à Paris, attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Institut de psychologie, Université Paris Descartes (Paris 5).

15h00-15h50 Le numérique au service des apprentissages pour les collégiens et les lycéens. Présentation des innovations et expériences dans l’Académie de Versailles. Quels atouts ? Quelles pratiques ? Quel accompagnement ?: Pascal Cotentin, Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de Versailles, Inspecteur d’Académie, Conseiller de Monsieur le Recteur pour les Tice.

16h00-16h50 L’adolescence à l’épreuve du virtuel : entre construction identitaire et excès : Michael Stora, psychologue- psychanalyste, psychologue clinicien pour enfants et adolescents au CMP de Pantin (93), membre fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines (OMNSH).

17h00 Clôture de la journée.


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 30 mai 2012

    […] background-position: 50% 0px ; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } magasindesenfants.hypotheses.org – Today, 5:16 […]

  2. 19 juin 2012

    […] A tel point que le terme d'illectronisme s'est imposé dans le vocabulaire, illustrant la diversité des situations face aux technologies de l'information et de la communication (TIC). Maîtrisant …  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *