Alerte! que va-t-il advenir du fonds historique de la Bibliothèque de l’Heure Joyeuse?

Une fois n’est pas coutume, un petit billet d’humeur, ou tout au moins d’inquiétude.

Nombreux sont les chercheurs à fréquenter la Bibliothèque de l’Heure Joyeuse, rue des Prêtres Saint-Séverin à Paris, et son fonds historique. Nombreux sont-ils sans doute à avoir rencontré maintes difficultés lors des quatre dernières années: le déménagement des collections dans des entrepots fort éloignés de la bibliothèque n’a pas facilité la consultation de ces documents rares et indispensables pour la bonne conduite de nos projets de recherche. Or j’apprends aujourd’hui que plus aucune consultation ne sera possible désormais, et ce jusqu’en septembre 2009. Le fonds historique est sur le point d’être déplacé, mais impossible de savoir dans quelles conditions, ni quel sera l’avenir de ces collections uniques, si précieuses pour les chercheurs. Si la BnF est un indispensable lieu de conservation, la Bibliothèque de l’Heure Joyeuse a – ou faut-il déjà dire “avait”? – vocation à être un lieu de consultation, également indispensable pour l’organisation d’expositions de livres pour enfants. Que vont donc devenir ces collections? Comment faire en sorte de les préserver? Que peut faire la communauté des chercheurs? Autant de questions qui traduisent une inquiétude réelle. Vos avis seront les bienvenus. D’avance, merci de diffuser l’information.

Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts


Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Cécile Boulaire dit :

    Je suis prête à m’associer à une protestation collective des chercheurs usagers de l’Heure Joyeuse. Les conservatrices sont-elles favorables à une telle initiative?

  2. leveque dit :

    Je pense que cette proposition pourrait interesser Francoise Leveque. Nous pourrions tenter de rassembler des chercheurs (sous forme de petition par exemple, ou de lettre ouverte a la Mairie de Paris, faisant part de notre inquietude), Avis aux interesses!

  3. Eléonore Hamaide dit :

    Je suis prête à signer toute pétition pour sauver le fonds!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.