Pour une association internationale de chercheurs en Littératures Populaires et culture médiatique

Appel pour une association internationale de chercheurs en Littératures Populaires et culture médiatique

Le Centre de Recherche sur les Littérature Populaires et les Cultures Médiatiques de l’université de Limoges, dirigé par Jacques Migozzi, lance un appel à tous ceux dont les «recherches et publications portent au moins pour partie sur des corpus fictionnels consommés largement par le grand public sur différents supports » afin de créer une association internationale qui conférera une forme plus aboutie à l’actuelle Coordination Internationale en Littératures Populaires et Cultures Médiatiques (LPCM). Les objets de l’enfance (jeux et jouets) et les productions narratives pour la jeunesse (littérature, cinéma, bandes dessinées, etc.) étant profondément liés à la culture médiatique, il était naturel que l’Afreloce transmette cet appel, reproduit ci-dessous.

Version française

Jacques Migozzi
Professeur de Littérature française moderne et contemporaine
Directeur de l’équipe « Littératures Populaires et Cultures médiatiques »/EA 1087 EHIC
Université de Limoges

A tous les chercheurs dont les travaux portent sur les fictions de grande consommation.

Chers collègues,

Je m’adresse à vous aujourd’hui car vos recherches et publications portent au moins pour partie sur des corpus fictionnels consommés largement par le grand public sur différents supports. Ces récits et leurs usages, très souvent marqués par la sérialité et la transmédialité, sont au cœur de l’imaginaire partagé moderne et contemporain et méritent qu’on les étudie avec rigueur et sans préventions de principe, dans une optique résolument pluridisciplinaire. D’où ce courrier, dont vous excuserez j’espère la longueur relative, qui vaut pour appel sans exclusives à des convergences inédites et débouche sur une proposition : celle de fonder dès le printemps une Association internationale de chercheurs.

Je formule cette invitation au nom de la Coordination internationale des chercheurs en Littératures Populaires et Culture Médiatique, fondée depuis 1997 mais dont les animateurs n’avaient pas pris jusqu’à présent le parti d’une structuration formalisée sur le plan juridique (a minima par exemple grâce au statut français des associations régies par la loi de 1901). Cette Coordination, souple et conviviale, en son nom propre ou en soutenant les initiatives de certains de ses piliers institutionnels, a contribué par exemple entre autres aux succès des rencontres de travail de Louvain (1999) sur la culture médiatique, de Limoges (2003) sur le genre en régime médiatique, ainsi qu’aux multiples colloques internationaux organisés par l’équipe LPCM de Limoges (1998, 2002, 2006/2007) ; elle a suscité la création de la revue électronique à comité de lecture Belphégor (http://etc.dal.ca/belphegor/) qui a mis en ligne 19 numéros depuis 2001.
Lors de la dernière assemblée du réseau, en avril 2010, à l’occasion du colloque international de Leeds « Finding the plot. On the importance of storytelling in popular fictions » (coorganisé par l’équipe LPCM de Limoges et le Popular Cultures Research Network de l’Université de Leeds), l’ensemble des présents a jugé nécessaire de donner plus de visibilité institutionnelle à nos activités et surtout d’impulser de nouvelles dynamiques de coopération, en suscitant échanges et rencontres sur une base internationale plurilingue élargie.

Pour ce faire, l’équipe de Limoges a été mandatée pour mettre en place un portail LPCM, désormais opérationnel (http://www.flsh.unilim.fr/lpcm/), qui a vocation à se faire le relais de vos initiatives, publications, projets… et pourrait également accueillir des débats. N’hésitez pas dès à présent à vous emparer de cet outil collaboratif de liaison, quel que soient vos choix sur les propositions et perspectives que je vais maintenant évoquer.

1) Nous proposons tout d’abord de fédérer sur une base internationale les chercheurs en Littératures populaires et Culture médiatique en créant une Association, dont le nom exact n’est pas arrêté et pourra bien sûr faire l’objet de débats entre tous les membres fondateurs : c’est pourquoi je viens d’avoir recours pour désigner ce projet, de manière conservatoire, au tandem terminologique choisi voici une quinzaine d’années. Ce tandem soulignait d’une part la nécessité de conjoindre scientifiquement l’étude des récits imprimés de grande consommation liés à « la civilisation du journal » et à « l’âge du papier » à celle de leurs avatars audiovisuels multimédiatiques plus contemporains, impliquant écrans grands et petits. Il entendait d’autre part appeler à une vision plus englobante et pluridisciplinaire de la circulation des représentations et des usages culturels en régime mass médiatique, à laquelle pourraient contribuer, en croisant leurs regards et leurs méthodologies, historiens de la littérature, du livre, de l’édition, de la culture des médias mais aussi sociopoéticiens du texte ou de l’image, sociologues de la culture, spécialistes de l’information-communication ou d’études culturelles scrutant les récits multimédiatiques et leurs pratiques de « réception »…
La création de cette Association est prévue à Limoges les 26 et 27 mai 2011, à l’occasion d’une des séances du séminaire international « Les Littératures populaires en France aujourd’hui » (programme sur le portail LPCM, onglet Actions) consacrée le 26 mai à la littérature fantastique (Conférence de Denis Mellier). Nous espérons vivement que cette initiative suscitera votre intérêt et que vous nous accompagnerez dans cette entreprise en participant à l’Assemblée générale constituante ou, à défaut, en marquant même à distance votre volonté de vous inscrire d’emblée dans le cercle des fondateurs.

2)Pour « doter » l’Association à sa naissance d’un outil de valorisation des recherches multiples menées en son sein, l’équipe LPCM de Limoges propose de tirer parti de l’existence du musée virtuel « Popular roots of european culture ».
(http://www.flsh.unilim.fr/epopmusee/flash/).
Ce musée virtuel a été conçu dans le cadre du programme « EPOP : Popular Roots of European Culture through Films, Comics and Serialized Literature » , lauréat d’un appel à projets de la commission européenne dans le cadre du Culture Programme 2007-2013. Il pourrait constituer en quelque sorte la collection permanente d’un espace muséographique en ligne, qui aurait vocation à accueillir en sus régulièrement des expositions temporaires thématiques, proposées par les membres de l’Association en fonction de leurs recherches en cours ou abouties qu’ils voudraient exposer « en vitrine » à destination d’un large public. Très bientôt, l’équipe de Limoges fêtera ainsi à sa manière le centenaire de Fantômas en proposant dans une nouvelle interface encore plus ergonomique et séduisante pour le visiteur une exposition sur le Maître de l’effroi à la Belle Epoque. Nous proposons de mettre en place un Conseil scientifique pluripartite pour piloter ce musée, à qui il incomberait entre autres d’évaluer les projets soumis, d’adouber les commissaires d’exposition et d’arrêter la programmation.

3)Pour permettre de manière inédite des recherches de grande ampleur et de tous ordres sur la circulation transnationale des récits multimédiatiques (impliquant transferts culturels, logiques médiatiques, adaptations, traductions et appropriations, jeux d’acteurs du pôle de la production comme des publics en leurs pratiques culturelles éclectiques… ), nous avançons enfin le projet de collaborer à la mise en place d’un « silo de données » sur les fictions populaires : le contenu de cet entrepôt de données, interrogeable par requêtes multicritérisées, serait exploitable scientifiquement en toute autonomie par les différents contributeurs de cette entreprise collective de longue haleine, et les résultats pourraient être retranscrits si nécessaire automatiquement sous des formes graphiques ou spatialisées.
Lors de la rencontre de Limoges des 26 et 27 mai, nous tenterons à l’appui de cette proposition de présenter quelques courts exposés de travail visant à suggérer l’intérêt de recourir à de tels outils, qui devraient permettre de discerner et de penser, dans une optique de « distant reading » (Franco Moretti), nos traditionnels objets d’étude selon des perspectives renouvelées. Dans le cadre du projet EPOP précédemment évoqué, la construction d’une base de données a en effet été engagée grâce aux ressources locales en ingénierie informatique. Nous visons actuellement à en optimiser le fonctionnement pour la rendre pleinement opérationnelle et nous nous confrontons à toutes les exigences liées au moissonnage automatique des données à partir du catalogue de la Bibliothèque Nationale de France, qui a marqué sur le principe son intérêt pour une telle exploitation : par ces tests et ces tâtonnements expérimentaux, que nous pourrons si nécessaire exposer en mai, nous pensons préparer le terrain au projet ultérieur plus ambitieux de « silo » (offrant des garanties supérieures en termes d’interopérabilité et de pérennité des données stockées), en mesurant certains des enjeux théoriques et méthodologiques de ce type de démarche.

4) Au demeurant, l’équipe LPCM de Limoges souhaite poursuivre le travail au long cours initié par le projet EPOP sur la circulation en Europe des fictions de grande consommation et pour ce faire, en vue de répondre à court ou moyen terme à des appels à projets nationaux (ANR française) ou internationaux (PCRD européen), ambitionne de s’allier à des partenaires en constituant un consortium de recherche.

Si certaines des 4 propositions présentées ci dessus comme le portail LPCM retiennent votre attention, nous aurions plaisir à le savoir dans les semaines à venir, car nous espérons que la création de l’Association à la fin mai provoquera des synergies nouvelles.
Nous vous invitons d’ailleurs en ce sens à faire largement circuler cet appel au sein de vos réseaux de travail.

Pour tous contacts avec l’équipe LPCM de Limoges, organisatrice de la rencontre de mai
jacques.migozzi@unilim.fr
irene.langlet@unilim.fr
loic.artiaga@unilim.fr
f.pagello@gmail.com

Cordialement

Jacques Migozzi

English version

Jacques Migozzi
Professor of Modern and Contemporary French literature
Director of the “Littératures populaires et cultures médiatiques” team/EA 1087 EHIC
Université de Limoges

To all the researchers whose work focuses on mass-readership fiction in any form.

Dear colleagues,

I am writing to you today because your research and publications focus at least partially on the fictional body of work read by the general public in different media. These works, which very often appear in serialized form and in a variety of media, together with their uses, are at the heart of the shared contemporary imagination and deserve to be the object of rigorous study, free of preconceived ideas and resolutely multi-disciplinary. Hence this letter, which I am afraid is rather long, to launch an all-inclusive appeal for new convergences and to make the following proposal : founding an International Researchers’ Organisation this spring.

I am writing this invitation in the name of the Coordination internationale des chercheurs en Littératures Populaires et Culture Médiatique (International Group of researchers in Popular Literature and Media Culture) founded in 1997 but which is not yet formalized at a legal level ( we have not even created a formal association ). For example this Research network, which is both flexible and friendly, has contributed, in its own name or by supporting initiatives of certain institutional pillars, to the success of the Louvain workshop (1999) concerning the media culture, the Limoges workshop (2003) on genre in a media regime, in addition to the many international conferences organised by the Limoges LPCM team (1998, 2002, 2006/2007) ; it has led to the creation of the electronic reading committee review Belphégor (http://etc.dal.ca/belphegor/) which has published 19 numbers on line since 2001.
During the last network meeting, in April 2010, at the time of the Leeds international conference “Finding the plot. On the importance of storytelling in popular fictions” (co-organised by the Limoges LPCM team and the Popular Cultures Research Network of Leeds University), all of the attendees thought it was necessary to give greater institutional visibility to our activities and above all to encourage new cooperation, by favouring exchanges and meetings on a broader international multi-lingual basis.

In order to do this, the Limoges team has been entrusted with setting up an LPCM portal, which is now up and running (http://www.flsh.unilim.fr/lpcm/), designed to provide a platform for your initiatives, publications, projects… and which can also provide a place for debate. You can already use this link-up collaborative tool. I am now going to present the different possibilities for this project.

1) First of all we suggest bringing together researchers in Popular Literature and Culture on an international level by creating an Association, the name of which has not yet been decided but which will, of course, be the subject of discussion between all the founder members : that is why I have provisionally used the name chosen fifteen years ago : “Popular literature and media culture”, which represents our dual preoccupation : on the one hand the need to tackle the study of the mass-readership works linked to the “civilisation of newspapers” and to “the age of paper” with the study of their more contemporary multimedia audiovisual avatars involving both large and small screens. On the other hand it calls on a more all-encompassing and multi-disciplinary vision of the circulation of the representations and cultural uses in the mass media regime, to which historians could contribute ( by cross-referencing their views and their historical methodologies of literature, books, publishing, media culture), as well as specialists in textual or graphic socio-poetics, sociologists of culture, specialists in communication or cultural studies who analyse multimedia stories and their uses.
This Association is to be created on 26 and 27 May 2011, during one of the sessions of the international seminar “Popular literature in France today” (programme available on the LPCM portal, Actions tab). On 26 May, the conference will focus on Fantastic Literature. (Lecture by Denis Mellier). We sincerely hope that this initiative will spark your interest and that you will join us in this undertaking and attend the General Meeting. If you cannot be present, please let us know if you want to join the circle of founders.

2) In order to equip the Association immediately with a tool to valorize all the research of its members, the Limoges LPCM team suggests making use of the “Popular roots of European culture” virtual museum.
(http://www.flsh.unilim.fr/epopmusee/flash/).
This virtual museum has been designed within the framework of the “EPOP : Popular Roots of European Culture through Films, Comics and Serialized Literature” programme, winner of a call for proposals for the European Commission within the framework of the 2007-2013 Culture Programme. It could form the permanent collection of an online museum, which would regularly showcase temporary theme-based exhibitions, suggested by the Association’s members on the basis of their research both ongoing or completed which they would like to showcase to a large audience. Very soon, the Limoges team will celebrate the centenary of Fantômas by proposing an exhibition on the Maître de l’effroi à la Belle Epoque. (Master of Terror during the Belle Epoque) via a new more user-friendly and attractive interface. We suggest setting up a multi-party Scientific Committee to manage this museum, which would be entrusted, among other tasks, with assessing the submitted projects, appointing the exhibition curators and finalising the schedule.

3)In order to promote large-scale research in a new way concerning the cross-border circulation of multimedia stories (implying cultural transfers, media logic, adaptations, translations and appropriations, including both actors and audiences… ), we propose to set up a “data pool” based on popular fiction together : the contents of this datastore, which could be accessed through multi-criteria queries, would be completely open to the different contributors to this long-term project. All the partners will have full autonomy to use the data for scientific purposes and the results could be automatically rewritten if necessary in the form of graphics or maps.
During the meeting in Limoges of 26 and 27 May, we shall seek to support this proposal by short presentations which show the interest of using tools of this sort, which enable us to perceive and analyse our traditional objects from the new perspectives of « distant reading » (Franco Moretti). Indeed, within the framework of the EPOP project (mentioned above), a database is already under construction thanks to the participation of Limoges IT specialists. We are currently aiming to optimise the tool in order to make it fully operational and ensure we take into account all the requirements linked to the automatic data retrieval based on the catalogue of the Bibliothèque Nationale de France (French National Library) which has expressed interest in the project. Through these tests and experimental trials, which we could present in May , we are paving the way for the more ambitious “silo” project (which provides greater guarantees in terms of interoperability and durability of the stored data), by assessing the significance of some of the theoretical and methodological issues involved in this type of programme.

4) The Limoges LPCM team also wish to continue the long-term work initiated by the EPOP project concerning the circulation in Europe of popular fictions. In order to do this and to be able to respond to calls for national (ANR – French) or international (PCRD – European) projects, the team wants to set up partnerships by founding a research consortium.

If you are interested in any of the four proposals presented above or in the LPCM portal itself, please let us know in the next few weeks. We hope that creating the Association at the end of May will lead to new links and collaborations.
We would be grateful if you could circulate this letter within your network

To contact the Limoges LPCM team organising the May meeting, here are their email addresses
jacques.migozzi@unilim.fr
irene.langlet@unilim.fr
loic.artiaga@unilim.fr
natacha.levet@unilim.fr
f.pagello@gmail.com

Best regards

Jacques Migozzi.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *