La littérature verte pour la jeunesse au prisme de la traduction

Nous signalons la parution du numéro 35/36 de la revue universitaire semestrielle “Atelier de traduction”, sous la direction de Muguras Constantinescu et Mirella Piacentini, qui en a dirigé le dossier thématique. Les articles sont disponibles en ligne: https://atelierdetraduction.usv.ro/numero-35-36/

PRÉSENTATION

Muguraş Constantinescu (Roumanie) – Du tournant écologique au tournant des rêves en traduction

I. ENTRETIEN

Entretien. Muguraş Constantinescu (Roumanie) avec Roberta Pederzoli (Italie)

II. DOSSIER THÉMATIQUE

La littérature verte pour la jeunesse au prisme de la traduction Mirella Piacentini (Italie) – Introduction
Bisera Cero (Bosnie-Herzégovine) – La traduction d’un discours écologique dans l’édition jeunesse : analyse contrastive entre le français et le croate
Virginie Pfeiffer (France) – Formes d’autotraduction dans la littérature de jeunesse australienne aborigène
Fabio Regattin (Italie) – Détourner la coédition. Petits éditeurs, petites langues et le marché global

III. ARTICLES

Katrien Lievois et Natalia Bruffaerts (Belgique) – Multilinguisme et multiculturalisme dans les traductions française et néerlandaise de « Zouleikha ouvre les yeux » de Gouzel Iakhina
Jana Ukušová (Slovaquie) – La traduction audiovisuelle multilingue : le cas de « Demain tout commence »
Ana-Maria Antonesei (Roumanie) – La traduction du discours poétique vue par les poètes-traducteurs (roumains) au XXe siècle
Raluca-Nicoleta Balaţchi (Roumanie) – « Terre des hommes » de Saint-Exupery en traduction roumaine
Géhane Essawy (Égypte), Hind Alotaibi et Hakima Guella (Royaume d’Arabie saoudite) – Le projet AFPC : corpus parallèle arabe-français

IV. PORTRAITS DE TRADUCTEURS/TRADUCTRICES/TRADUCTOLOGUES

Ana Chibici (Roumanie) – Emanoil Marcu, portrait de traducteur

V. FRAGMENTARIUM IRINA MAVRODIN

Marinela Racolța (Popovici) (Roumanie) – Le Clezio et « l’extase materielle »

VI. RELECTURES TRADUCTOLOGIQUES

Muguraş Constantinescu (Roumanie) – Sur la modernisation de la culture roumaine à travers la traduction

VII. CHRONIQUES ET COMPTES RENDUS

Ana-Maria Antonesei (Roumanie) – Le tournant des rêves. Traduire en français en 1936 (sous la direction de Bernard Banoun & Michaela Enderle-Ristori) Tours, PUFR, 2021
Crina Maria Anghel (Roumanie) – Archéologie(s) de la traduction, sous la direction de Geneviève Henrot Sostero, Translatio no 3, Classique Garnier, Paris, avril 2020


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search