Bibliothèque nationale de France: appel à chercheurs 2009-2010

Chercher à la BnF, chercher avec la BnF

La Bibliothèque nationale de France souhaite resserrer ses liens avec le monde de la recherche. L’appel à chercheurs national, lancé chaque année, lui permet d’offrir un accueil privilégié, assorti de divers avantages, à des chercheurs intéressés par des travaux sur ses collections et les moyens de les valoriser, en vue de thèses, mastères recherche, etc. Le partenariat entre le chercheur et la Bibliothèque nationale de France donne lieu à un contrat qui stipule droits et obligations du chercheur associé.Parmi les chercheurs retenus dans le cadre de l’appel, deux pourront bénéficier d’un soutien financier, avec le statut de chercheur invité. La désignation des bénéficiaires d’un soutien financier est décidée dans un deuxième temps.

La sélection des candidats ainsi que l’évaluation des résultats de chaque projet de recherche sont effectuées en collaboration avec le Conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France.

. domaine de recherche « Jeunesse » :

La Joie par les livres a rejoint la Bibliothèque nationale de France depuis le 1er janvier 2008. Le « Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres » a pour mission de « favoriser la promotion de la lecture publique au sein de la jeunesse, d’entreprendre toutes activités et expériences de création ou d’expression reliées à la lecture des jeunes, (…) de conduire des actions contractuelles dans son domaine de compétences ».

Dans le cadre de l’appel à chercheurs, plusieurs sujets sont offerts aux chercheurs dans le champ de la littérature et la lecture pour la jeunesse, en lien avec les départements dont les collections sont complémentaires dans ce domaine : département Littérature et art (auquel est rattaché le Centre), Réserve des livres rares, département des Estampes et de la photographie, Bibliothèque de l’Arsenal …

. Étude de la presse pour les enfants et les adolescents depuis les années 1960

– La littérature pour la jeunesse a souvent été étudiée à travers le prisme parfois réducteur du livre. C’est oublier que depuis les origines, le périodique a eu une importance considérable, et parfois une place dominante dans les pratiques culturelles enfantines, comme dans la France des années 30. Parfois lieu de prépublications de romans, albums ou bande dessinées, il a souvent été l’occasion d’expressions originales, d’innovations, d’essais de nouvelles manières de s’adresser aux enfants. Depuis le début des années 60, la presse pour enfants – qu’elle soit de la bande dessinée, presse classique, documentaire, pédagogique, ou confessionnelle – a connu de nombreuses révolutions et joué le rôle de champ d’expériences, pour se renouveler entièrement et investir de nouveaux champs.

– Volumétrie : les collections de périodiques de la Joie par les Livres, complétées par les titres jeunesse conservés aux départements Littérature et art ainsi que Droit, économie, politique…

– Pistes de recherche : le chercheur peut choisir de s’intéresser aux éditeurs : le groupe d’édition catholique Bayard, le groupe laïc Milan, les maisons d’éditions proche du PCF, aujourd’hui disparues … La place d’un genre (le conte, la bande dessinée,la religion, la science …), les phénomènes de segmentation sont également des appro-ches qui peuvent donner des résultats originaux. L’étude des auteurs publiés, de cer-taines oeuvres, ou d’un titre de presse en particulier peut offrir d’autres points de vue.

. Archives des structures et associations La Joie par les Livres

– L’association La Joie par les Livres a été fondée en 1963, avant d’être dissoute, puis reprise par le Ministère de l’éducation nationale via l’École nationale supérieure des bibliothèques (ENSB) puis l’Institut national de recherche pédagogique (INRP), enfin par le Ministère de la Culture. Les associations de soutien occasionnel comme « Échanges et bibliothèques » ou celle porteuse de la structure (« Les amis de la Joie par les Livres ») ont joué un rôle variable dans l’histoire de La Joie par les livres jusqu’en 2007, moment où elle est reprise par la BnF. Les archives de cette histoire complexe sont un témoi-gnage exceptionnel sur la problématique des bibliothèques publiques pour la jeunesse et de la littérature pour enfants depuis les années 60, qui mériterait d’être étudié tant que les témoins historiques sont encore accessibles.

– Volumétrie : Plusieurs centaines de boîtes d’archives, des livres, des publications.

– Pistes de recherche : Le rôle de La Joie par les livres dans la formation professionnelle (thèse de Christophe Pavlidès), et le contexte des bibliothèques jeunesse (thèse d’Hélène Weiss), ont déjà abordé cette histoire, mais non comme point central. La globalité de l’action d’une structure aux actions protéiformes et son évolution aux plans national et international restent à étudier.

. Natha Caputo, critique, journaliste, traductrice : une femme d’influence de la littérature jeunesse

– Natha Caputo est l’une des figures importantes du monde de la littérature pour enfants dans les années 1950-60, comme critique de livres, comme théoricienne, traductrice, par son influence dans les revues professionnelles comme dans le monde éditorial. Sa famille a donné une collection de livres pour enfants et des papiers personnels à la Joie par les Livres, qui n’ont jamais été étudiés, et qui permettraient d’aborder le rôle des prescripteurs et médiateurs dans les années dominées par le régime de la loi de 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, années qui sont aussi celles du baby-boom et de l’explosion de la culture enfantine.

– Volumétrie : Papiers Natha Caputo, notes critiques, collections données, traductions réalisées …

– Pistes de recherche : Il serait intéressant d’étudier le positionnement critique de Natha Caputo, ce qu’il reste de son approche, de contacter les témoins et le réseau relationnel, notamment sur les plans pédagogique et politique.

. Les publications de l’École Moderne Freinet pour la jeunesse

– Célestin Freinet (1896-1966), grande figure de la pédagogie française, fonda la Coopérative d’Enseignement Laïc et fut à l’origine de publications pour la jeunesse originales, en application de ses méthodes. La célèbre revue documentaire Bibliothèque de Travail « BT » fondée en 1932 et éditée jusqu’en 2006, déclinée en plusieurs variantes et également en collections de livres, a proposé alors une approche novatrice dans le livre pour enfant. Une étude de cet ensemble particulièrement homogène de publications éclairerait un secteur militant et historiquement unique de l’édition française. Il serait intéressant d’étendre la recherche aux archives de l’éditeur ainsi qu’aux auteurs identifiables.

– Volumétrie : Les différents périodiques, dans leurs rééditions successives, représentent quelques milliers de fascicules, les collections de livres quelques centaines.

– Pistes de recherche : Étude des revues et des livres eux-mêmes, de l’éditeur, des acteurs, de la réception et de l’utilisation en pédagogie ou dans les bibliothèques.

. Les éditions pour l’enfance et la jeunesse en France depuis le XIXe siècle

– L’intérêt français croissant pour les livres pour enfants voit souvent les chercheurs se heurter au manque d’outils bibliographiques de référence, et nombre de thèses ou de travaux de recherche commencent par reconstituer la production d’un éditeur. La Bibliographie de la France est une source indispensable mais non exhaustive en ce domaine, notamment à certaines périodes, et le catalogue de la Bibliothèque nationale de France lui-même ne permet pas de repérer un ouvrage pour enfants, car ils n’ont aucun traitement spécifique. Dans la continuité des recensements opérés par Michel Manson (Les Livres pour l’enfance et la jeunesse publiés en français de 1789 à 1799, Paris, Institut national de recherche pédagogique, 1990) et des répertoires constitués depuis dix ans à La Joie par les Livres sur les années 1950-1990, il paraît intéressant de constituer une base de données offrant un outil de référence aux chercheurs.

– Ressources : Collections de la bibliothèque de La Joie par les livres, des départements des Estampes et de la photographie, Littérature et art, de la Réserve des livres rares, des autres pôles de conservation de la littérature de jeunesse, documentation des éditeurs, libraires, collectionneurs …

– Pistes de recherche : Le chercheur devra coordonner le recensement avec les projets existants ou réalisés, construire et constituer la base de données. Les données récoltées sont une base de travail pour des études statistiques ou portant sur des éditeurs par exemple.

. Les variantes des contes, selon la classification Aarne-Thompson, publiées dans les recueils de contes édités en France

– Le domaine du conte, à l’origine littérature orale dont les histoires ou les motifs se retrouvent d’une aire culturelle à l’autre, est propice à un foisonnement d’éditions et à une mise en question de la notion d’auteur, comme au concept d’oeuvre. Les travaux des spécialistes ont abouti à créer un référentiel « universel », la classification A.-T. (Aarne-Thompson), qu’il est souvent malheureusement difficile de faire concorder avec les récits repris dans des recueils (non dépouillés par nature dans les notices bibliographiques). Des chercheurs ont entrepris ce processus d’identification pour des auteurs, des cycles, et il existe une base de données (Thérèse Perras, « Bibliorécits », consultable en salle de lecture de La Joie par les livres, indexant plus de 20 000 références de contes) qui fédère ces apports. Il serait intéressant de développer ces recherches sur les contes à partir du fonds extrêmement riche sur ce thème conservé à La Joie par les Livres.…

– Volumétrie : 15 000 recueils au moins, à compléter par les collections de la BnF.

– Pistes de recherche : se coordonner avec les projets existants ou réalisés, construc- tion et constitution de la base de données. Les données récoltées peuvent permettre une analyse de l’influence des différents corpus et des versions de certaines régions ou certains auteurs, du poids relatif de certains types de contes dans l’édition jeunesse ou adulte …

. Les collections japonaises de livres pour l’enfance et la jeunesse de La Joie par les Livres

– La Joie par les Livres reçoit depuis longtemps des publications japonaises, par des accords avec l’éditeur Fukuinkan Shoten ou par son action internationale. Elle possède un fonds intéressant mais inexploité, dont l’étude permettrait par exemple la comparaison sur les méthodes d’édition d’ouvrages publiés dans plusieurs pays (souvent traduits et édités en France ou aux États-Unis).

– Volumétrie : quelques milliers de livres, documentaires, albums, romans.

– Pistes de recherche : à partir de l’inventaire du fonds, identifier les politiques éditoriales, les relations avec les autres pays ou éditeurs, comparer avec les versions internationales.

. Les collections francophones, africaines et en langues arabes, de livres pour l’enfance et la jeunesse

– La francophonie est un axe majeur traditionnel des actions de La Joie par les Livres, et une préoccupation première de la Bibliothèque nationale de France. La Joie par les Livres intervient depuis trente ans, en Afrique francophone et dans le monde arabe francophone, pour soutenir l’édition pour la jeunesse, et s’attache à découvrir et conserver l’ensemble de l’édition pour la jeunesse de ces pays. Elle a ainsi constitué un fonds d’importance unique en France, objet homogène très intéressant pour l’étude de l’émergence d’une littérature et d’une édition autonome.

– Volumétrie : À préciser suivant le ou les pays concernés. On compte, par exemple, 10 000 volumes pour l’Afrique francophone. Pour le monde arabe francophone, l’étude des collections porterait sur une aire géographique définie, du Maghreb au Moyen-Orient.

– Pistes de recherche, à titre d’exemples :

a) Étude d’un pays, d’une aire culturelle, des réseaux d’éditeurs et d’auteurs, des relations entre édition locale et édition importée, rapport avec les problématiques géopolitiques (les cas du Congo-Kinshasa, du Rwanda sont significatifs de l’édition en temps de guerre, de même que les jeux d’influences économiques sud-africaine, nigériane, ivoirienne).

b) Étude du fonds « Dar al-Fata al-arabi », première maison d’édition jeunesse du monde arabe, créée au Liban en 1974. La Joie par les livres est l’un des rares organismes à conserver la quasi-totalité de ce fonds.

c) La littérature de jeunesse comme outil d’enculturation. Durant le règne de Saddam Hussein, l’Iraq a utilisé les productions jeunesse (notamment celles de « Dâ’irat thaqâfât al-atfâl ») pour transmettre les valeurs promues par le régime aux jeunes générations. Les publications de cette maison d’édition ainsi que des revues pour enfants sont consultables à La Joie par les livres. Cette étude pourrait s’étendre aussi aux publications palestiniennes, notamment celles de « Tamer Institute for Community Education ».

d) La traduction de livres de jeunesse dans le monde arabe : que choisit-on de traduire en arabe ? Quelle image donne-t-on de l’Occident à travers ces traductions ?

contact pour ces recherches

Jacques Vidal-Naquet,

directeur de La Joie par les Livres.

téléphone : 01 5533 4430

jacques.vidal-naquet@bnf.fr

date limite de dépôt de dossier de candidature

le 23 avril 2009

Chercheurs, proposez à la Bibliothèque nationale de France des recherches dans votre discipline, en lien avec ses collections peu connues ou peu exploitées et votre sujet de thèse ou mastère. Vous bénéficierez d’un accueil privilégié et d’un accès facilité aux collections relatives à votre champ de recherche. Vos travaux pourront être utiles au monde de la recherche et valoriser des fonds importants.

Professeurs et directeurs de recherches universitaires, n’hésitez pas à proposer des axes de recherche à explorer à la Bibliothèque nationale de France.

pour toutes informations complémentaires et sujets proposés

appelachercheurs@bnf.fr

programme complet de l’appel à chercheurs à partir du site de la BnF

http://www.bnf.fr/pages/infopro/recherche/appel_participation.htm

Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Abdelkrim ZEBIRI dit :

    Bonjour! Permettez-moi de vous proposer mon sujet de recherche sous le titre: Collecte, traduction et analyse thématique d’un corpus de littérature orale populaire algérienne (cas des proverbes, dictons et locutions proverbiale). Dans ce travail, j’ai tenté, également de traiter les entraves rencontrés à la collecte et les problèmes de la traduction (car ce n’est pas chose aisée de traduire la culture). Ma recherche se termine par un S.O.S., dans le sens de protéger et préserver un patrimoine qui se perd. Cordialement. Abdelkrim ZEBIRI, Maitre-assistant à l’université de Skikda, Algérie, inscrit en école doctoral (convention Algéro-frnçaise), 1ere année doctorat, membre de l’équipe de recherche du département de langue française.

  2. leveque dit :

    Votre sujet de recherche semble fort interessant; je vous rappelle que ce blog a un simple role informatif: n’oubliez pas de vous adresser a Jacques Vidal-Naquet si vous souhaitez repondre a cet appel a chercheurs.
    Par ailleurs, votre recherche interessera sans aucun doute le groupe de Mme Houda Ayoub, professeur d’arabe a l’Ecole Normale Superieure (Paris), qui mene depuis plusieurs annees un travail similaire sur la litterature orale populaire au Yemen. Un recueil de contes a recemment ete publie a l’Ecole des loisirs: « Lit de pierre, lit de verre, Contes du Yemen » (2008). Si vous le souhaitez, je peux vous mettre en relation avec ce groupe de chercheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search