Colloque: Les nouvelles pratiques culturelles des enfants face au numérique

Y aura-t-il encore des enfants lecteurs au 21e siècle ? Colloque organisé par La Petite Bibliothèque Ronde, en partenariat avec la Caisse des Dépôts

jeudi 23 septembre 2010, de 9 heures à 18 heures

Auditorium de la Caisse des Dépôts

15 quai Anatole France, Paris 7e

La société change. Les pratiques sociales et culturelles se modifient. La révolution numérique bouleverse le rapport des enfants au livre et plus généralement leur accès  aux biens culturels. Le colloque du 23 septembre 2010 sur les pratiques culturelles des enfants face au numérique a pour but de mettre en oeuvre une action de sensibilisation et de médiation durable autour des pratiques culturelles émergentes. La bibliothèque des enfants de Clamart a toujours été considérée comme un laboratoire d’expérimentation et d’innovation dans le domaine de la lecture publique. Son objectif est aujourd’hui de favoriser la réflexion des professionnels et d’accompagner l’arrivée du numérique en bibliothèque, en gardant à l’esprit les acquis des décennies passées. Le numérique ne saurait en effet s’envisager sans une mise en perspective avec les inégalités d’accès à la culture et à l’éducation. Le colloque sur les pratiques culturelles des enfants face au numérique s’articulera autour de trois grandes questions : comment les centres culturels peuvent-ils adapter leur offre aux nouvelles attentes des enfants ? Quelles sont la place et la légitimité de la médiathèque sur le territoire culturel ? Enfin, quel est l’avenir du livre et de sa médiation à l’ère du numérique ? En filigrane, une question : y aura-t-il encore des enfants lecteurs au XXIe siècle ?

PROGRAMME

8 heures 30 : accueil des participants

9 heures : Ouverture du colloque par le Ministère de la Culture (sous réserve) et par Olivier Ponsoye.

9 heures 15 : Le développement des espaces multimédia

présentation d’Axelle Desaint, suivie d’une discussion avec Bruno Jammes et Michel Fauchié.

L’intégration des nouveaux médias dans les centres culturels, si elle succède à celle de la musique et du cinéma, reste une décision problématique pour les institutions : quelles missions définir, quels personnels y dédier ? À travers des exemples concrets, bibliothécaires et responsables de musées évoqueront leurs difficultés et leurs objectifs. Un état des lieux sur les expériences en cours avec le jeune public.

10 heures 15 : Les enfants, les jeux vidéo et Internet

présentations de Yann Leroux et Karen Bertrams, suivies d’une discussion avec la salle.

Le jeu vidéo, toujours en quête de légitimité, fait une timide apparition dans les établissements éducatifs et culturels. Si sa médiation demande des compétences spécifiques, l’intérêt de ces jeux pour les enfants ne fait plus aucun doute. Ce débat permettra de faire un point à la fois sur l’influence des jeux vidéo sur les enfants et sur la pertinence de l’offre en France et à l’étranger.

11 heure 15 : Pause

11 heures 30 : Les livres pour enfants à l’heure du numérique

table ronde animée par Ludovic Roubaudi avec Dominique Korach, Olivier Douzou, Arnaud Vincenti et Françoise Juhel.

Le numérique, de l’écran tactile à la réalité augmentée, ouvre de nouvelles perspectives pour raconter et pour apprendre. C’est toute la chaîne du livre qui s’en trouve affectée. Quels sont les intérêts réels de la lecture sur écran?Quels sont les projets les plus innovants en matière de lecture numérique ?Y aura-t-il un jour un Google Books junior, une bibliothèque d’Alexandrie numérique pour enfants ?

12 heures 30 : Déjeuner

14 heures : La littérature pour enfants a-t-elle encore un rôle à jouer ?

présentation de Geneviève Patte, illustrée par Lina María Pulgarín Mejía.

Alors que le livre numérique défraie la chronique, il convient de reveniraux ondamentaux, aux spécificités et au rôle du livre jeunesse. Le papier, la matière, en un mot le livre n’est pas mort. Ces propos souligneront l’importance de la littérature jeunesse et des animations autour du livrepour tous les enfants.

14 heures 30 : La place de la bibliothèque sur le territoire

table ronde animée par Tony Di Mascio avec Franck Queyraud, Violaine Kanmacher et Henriette Nikiema.

L’arrivée massive dans les foyers d’équipements numériques et d’Internet modifie l’attente du jeune public vis-à-vis des bibliothèques, et plus profondément leur place dans le paysage socioculturel. Celles-ci doivent-elles réorienter leurs missions et leurs liens avec les autres structures culturelles et éducatives ?

16 heures : Pause

16 heures 15 : Imaginer le centre culturel pour enfants de demain

Présentations de Sergio Dogliani, Jannick Mulvad et Isabelle Simon-Gilbert, suivies d’une discussion modérée par Thomas Chaimbault.

Que signifiera être un centre culturel pour enfants au XXIe siècle ? Des structures du monde entier expérimentent, innovent, inventent chaque jour le troisième lieu de demain. Quelles sont les grandes tendances et comment les professionnels peuvent-ils partager leur vision et leurs expériences ?

17 heures 40 : Discours de clôture par Alberto Manguel.

18 heures : cocktail ( journée modérée par Philippe-Jean Catinchi )

INTERVENANTS :

Karen Bertrams: Consultante pour ProBiblio, société de conseil néerlandaise spécialisée dans les bibliothèques. Elle a participé à l’élaboration de la bibliothèque aux 100 talents.

Philippe-Jean Catinchi: Journaliste au Monde, membre du Prix du jeune écrivain, du Goncourt des Lycéens, du livre d’histoire du Sénat et de Cluny. Il est également animateur des débats au Salon du Livre de Paris et de Montreuil.

Thomas Chaimbault: Responsable de la bibliothèque numérique de l’enssib (école nationale des sciences de l’information et des bibliothèques). Auteur du blog Vagabondages.

Axelle Desaint: Responsable des ateliers et des formations sur les nouvelles technologies jeunesse pour le grand public et les professionnels au sein de l’association Territoire 21.

Tony Di Mascio: Bibliothécaire jeunesse à la médiathèque Louis-Aragon de Bagneux. Formateur en littérature jeunesse.

Sergio Dogliani: Inventeur et directeur général des Idea Store, un concept innovant de bibliothèques implantées dans la banlieue de Londres.

Olivier Douzou: Auteur-illustrateur jeunesse. Fondateur et directeur du secteur jeunesse des Éditions du Rouergue jusqu’en 2001.

Michel Fauchié: Responsable des développements et de la cellule informatique des bibliothèques de Toulouse. Président de l’Association pour le Développement des Documents Numériques en Bibliothèques (ADDNB).

Bruno Jammes: Directeur adjoint de la bibliothèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Françoise Juhel: Déléguée à la diffusion culturelle à la Bibliothèque Nationale de France, service des éditions multimédias.

Violaine Kanmacher: Responsable du département de littérature jeunesse de la Bibliothèque Municipale de Lyon.

Dominique Korach: Directrice Générale de Nathan Jeunesse et des Jeux Nathan.

Yann Leroux: Psychanalyste, membre de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, auteur du blog Psy et Geek sur la dynamique des relations en ligne.

Alberto Manguel: Ecrivain, traducteur, éditeur d’origine argentine et résidant en France. Il est l’auteur de nombreux essais sur la lecture dont La Bibliothèque, la Nuit et Une Histoire de la lecture.

Jannick Mulvad: Consultant informatique, concepteur, entre autres, de la Children’s Interactive Library à Aarhus au Danemark.

Henriette Nikiema: Ancienne directrice de la diffusion à la Bibliothèque Nationale du Burkina-Faso et coordinatrice du réseau de lecture publique, elle travaille actuellement au secrétariat général du ministère de la Culture.

Geneviève Patte: Fondatrice de la Joie par les livres et présidente d’honneur de La Petite Bibliothèque Ronde.

Olivier Ponsoye: Président de la Petite Bibliothèque Ronde. Associé de Tiaré Groupe, mécène, il est notamment trésorier de l’Armée du Salut.

Lina María Pulgarín Mejía: Bibliothécaire au département de la lecture de Comfenalco Antioquia à Medellin en Colombie.

Franck Queyraud: Responsable du département formation et multimédia à la médiathèque de Saint-Raphaël. Coordinateur du groupe ABF bibliothèques hybrides. Co-auteur d’Outils web 2.0 en bibliothèque.

Ludovic Roubaudi: Auteur, bloggeur, actuellement chargé de mission dans une grande entreprise.

Isabelle Simon-Gilbert: Responsable des publics et de l’action éducative au Cube à Issy-les-Moulineaux.

Arnaud Vincenti: Fondateur de Marlo Production, société de production de solutions numériques interactives pour les médias.

LA PETITE BIBLIOTHEQUE RONDE

La Petite Bibliothèque Ronde – anciennement La Joie par les Livres − a été créée en 1965, sous l’impulsion de la mécène Anne Gruner Schlumberger. Construite au cœur de la cité de la Plaine à Clamart par les architectes de l’atelier de Montrouge, la bibliothèque est classée depuis 2009 monument historique. La Petite Bibliothèque Ronde est aujourd’hui une structure pilote pour expérimenter de nouvelles pistes d’action en matière de lecture publique. L’ouverture de la bibliothèque des enfants de Clamart en 1965 pose les premières pierres de l’histoire des bibliothèques jeunesse en France.

Son objectif était de faire connaître et reconnaître l’importance des bibliothèques pour enfants. Pendant près de quatre décennies, des professionnels du livre et de la lecture sont venus du monde entier se former à Clamart. La bibliothèque a ainsi inspiré de nombreuses initiatives en France et dans le monde et a joué un rôle central dans la

reconnaissance et la diffusion de la littérature jeunesse. Depuis 2007, elle est devenue une association propice aux expérimentations. Curieuse des enjeux culturels provoqués par l’importance des nouveaux médias, elle revendique l’accès à l’art et à la culture pour tous. Son rôle est de promouvoir la lecture, avec une attention particulière pour les jeunes publics éloignés culturellement et socialement du livre. La bibliothèque est soutenue par le ministère de la Culture, par la mairie de Clamart et par des mécènes.

Partie prenante d’un réseau de professionnels de l’enfance et de la lecture, c’est tout naturellement que la Petite Bibliothèque Ronde inscrit dans ses missions la réflexion sur les nouvelles pratiques culturelles des enfants face au numérique. Cet engagement marque sa volonté d’encourager la transmission des savoirs et d’aider à penser un nouveau modèle pour la bibliothèque de demain.

Adresse du colloque

Auditorium de la Caisse des Dépôts

15, quai Anatole France – Paris 7e

Métro: Assemblée Nationale (ligne 12) et Solférino (ligne 12)

Bus 24, 63, 72, 73, 83, 84 et 94

RER Musée d’Orsay (RER C)

Chargée de communication: Clémentine Slembrouck clementine.slembrouck.pbr@gmail.com

Responsable de l’organisation du colloque: Jérôme Rivière jerome.riviere.pbr@gmail.com

Inscriptions sur le site internet www.lapetitebibliothequeronde.com

clementine.slembrouck@petite-biblio-ronde.asso.fr


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Anne Larue dit :

    Ce colloque semble important pour la question des \jeux vidéo sérieux\ et notamment de la parité femmes/hommes par rapport à ce \nouveau média pédagogique\. Voir entrer en milieu scolaire un média qui favorise d’emblée le public masculin, en accord implicite avec la patriarquie ambiante, exige une réaction critique et/ou une prise en charge spécifique de l’outil par le genre féminin. Si l’accès au savoir passe désormais par un outil, la console, qu’idéologiquement les filles repoussent (ce n’est pas pour rien que ces dispositifs étaient appelés Game Boys, au début de leur diffusion massive), la question de la démocratisation de l’enseignement et de l’égalité des chances se trouve mise en balance. Il s’agit donc, d’un point de vue opérationnel, de favoriser l’image de cet objet auprès du public féminin, et certainement pas en les y attirant par des niaiseries genre \sim’s\, supposées leur plaire. Mais, au fait, que le jeu vidéo sérieux soit réellement un bon outil de travail, rien n’est moins sûr…

  2. Emeline dit :

    A quand ces réflexions en province… ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *