Elisabeth Ivanovsky. Sur la page blanche, tout est possible

Nous signalons la parution de cet ouvrage consacré à Elisabeth Ivanovsky, présenté ici par Isabelle Chevrel, que nous remercions.

Pour avoir publié l’essentiel de son œuvre d’illustratrice chez des éditeurs belges, Elisabeth Ivanovsky (1910-2006), est encore aujourd’hui trop mal connue en France, alors qu’elle est une figure essentielle, avec les “Russes” du Père Castor, du renouveau graphique de l’album pour jeunes enfants dans l’entre-deux-guerres. Après nous avoir fait découvrir en 2007 Les très petits d’Elisabeth Ivanovsky (vingt-quatre livrets publiés par quatre séries de six entre 1942 et 1946), puis cinq autres albums entre 2010 et 2016, les éditions MeMo lui consacrent aujourd’hui une monographie sous le titre Elisabeth Ivanovsky. Sur la page blanche, tout est possible. Le texte, signé Georges Meurant, son plus jeune fils, suit le fil de la vie artistique et éditoriale de sa mère. Chaque séquence est accompagnée d’illustrations, voire d’un cahier d’illustrations, où nous allons de merveille en merveille. L’ensemble constitue une monographie en tous points remarquable.

http://www.editions-memo.fr/Elisabeth-Ivanovsky


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *