Images, jeunesses et sociétés dans le monde arabe et méditerranéen

Illustration de Muhyî al-Dîn al-Labbâd, extrait du Carnet du dessinateur, Dar al-Shorouk, 2003

Illustration de Muhyî al-Dîn al-Labbâd, extrait du Carnet du dessinateur, Dar al-Shorouk, 2003

Appel à communications pour le  colloque Images, jeunesses et sociétés dans le monde arabe et méditerranéen. Littérature pour la jeunesse et autres formes d’images narratives  qui se déroulera les 14-15 janvier 2016,

Ce colloque, organisé par Mathilde Chèvre avec le groupe ARVIMM, se propose d’envisager les images narratives contemporaines produites dans le monde arabe et méditerranéen comme une expression de soi et comme un langage en soi.

Comment raconte-t-on l’histoire à ceux qui ne savent pas, ou pas encore, lire les mots ?
Comment lit-on une image, qu’elle soit ou non accompagnée d’écrit ? Comment (d)écrit-on le monde par l’image ?

L’enjeu de ce colloque est d’interroger la narration portée par l’image, tant du point de vue du récit que des codes iconographiques, dans l’espace contemporain arabe et méditerranéen. Par image narrative nous désignons une image fixe qui représente et rend perceptible le monde. Elle pourra être entendue dans ses multiples déclinaisons : au-delà de l’album pour enfants qui demeurera notre source première, le champ des arts plastiques, la peinture populaire sur tous supports, les espaces médiatiques, politiques, publicitaires et numériques sont autant de producteurs d’images, passeurs et porteurs de l’histoire que le monde raconte de lui-même et à lui-même. Cette narration est alors réflexive : elle peut être étudiée comme un reflet des sociétés productrices et elle énonce leur réflexion sur le monde.

Le colloque sera organisé autour de trois axes mis en avant et soumis au débat :

  • La littérature pour la jeunesse comme reflet et projet des sociétés méditerranéennes : par l’adresse faite à l’enfant, les créateurs en littérature pour la jeunesse se racontent et dessinent un avenir idéalisé. Ce premier axe ouvrira à une approche comparative des projets de sociétés lus à l’aune des littératures pour la jeunesse, dans le monde arabe et méditerranéen, durant les deux dernières décennies.
  • Les codes et le langage de l’image en illustration pour la jeunesse : comment l’image est-elle construite par ses créateurs ? Selon quelles sources d’inspirations, quels corpus visuels hérités, revendiqués ? Si l’image est un langage, peut-on élaborer une grammaire de ses cadres, codes et symboliques ? Dans cette perspective, ce second axe permettra une comparaison entre des corpus arabes et méditerranéens.
  • Les récits et engagements politiques et sociétaux à travers leurs images dans le monde arabe et méditerranéen: ce troisième axe entend élargir le champ d’étude aux pratiques picturales populaires et traditionnelles, aux peintures sur les murs physiques ou numériques, aux images contemporaines de propagande, revendication, contestation, envisagées comme autant d’écrans et de pages pour se dire.

Modalités de soumission

Les propositions peuvent porter sur l’un ou l’autre de ces trois axes.
Vos propositions de communication devront nous parvenir sous la forme d’un résumé de 400 mots maximum avant le 15 juin 2015, assorties d’une courte biographie précisant votre appartenance institutionnelle et vos domaines de recherche, à l’adresse suivante : machevre@hotmail.com

Le colloque organisé avec le groupe ARVIMM en partenariat avec l’IREMAM et la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône (CD 13), aura lieu les jeudi 14 et vendredi 15 janvier 2016.
Partenaires

  • BDP 13 (CD 13)
  • Iremam
  • Cobiac
  • Mémoires Méditerranéennes
  • Médiakitab

Cécile Boulaire

maître de conférences à l’Université François-Rabelais de Tours, est spécialisée en littérature pour la jeunesse.

More Posts - Website

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *