La fantasy, le tour d’un genre

Le numéro 138 de la revue Lecture Jeune vient de paraître: nous signalons cette parution consacrée à la fantasy dans les productions pour la jeunesse, romans, bandes dessinées, jeux de rôles, communautés du web, avec un éclairage porté sur l’édition contemporaine.

La fantasy, Le tour d’un genre

Actes de la journée d’étude du 17 mars 2011

 

Sommaire (détaillé)

La fantasy, historique et définition du genre, par Jacques Baudou

Jacques Baudou, dont l’intervention a ouvert la journée d’étude de Lecture Jeunesse, dresse un panorama complet de la fantasy et pose un certain nombre de jalons qui permettent de mieux appréhender ce genre, son histoire, ses sources littéraires, ses caractéristiques et ses différentes branches.

 

Les classiques de la fantasy britanniques, par Marie-Hélène Routisseau

Si la fantasy suscite, selon J.R.R. Tolkien, « [l’] effroi » et « [l’] émerveillement » du lecteur, elle l’invite également à reconsidérer son rapport au réel et à s’interroger sur la création littéraire. C’est ce que nous propose Marie-Hélène Routisseau dans son parcours à travers les romans de fantasy majeurs de la seconde moitié du XIXe siècle.

 

La fantasy pour la jeunesse, stagnation ou mutation ? par Anne Besson

Afin de poursuivre la réflexion menée lors de la journée d’étude sur la fantasy, Lecture Jeune a sollicité Anne Besson pour la rédaction d’un article sur les tendances de la fantasy jeunesse actuelle. Elle analyse cette abondante production qui se renouvelle sans cesse et son marché en pleine évolution.

 

La bande dessinée de fantasy : un genre dévalué ? par Benoît Berthou

La bande dessinée de fantasy, plébiscitée par les adolescents et le grand public, est souvent assimilée à un produit commercial dénué de toute valeur esthétique. Benoît Berthou réaffirme dans son article la créativité de ce genre injustement déprécié.

Nous vous proposons de prolonger cette réflexion en consultant, sur le blog de Lecture Jeunesse, un échange entre l’auteur-scénariste Gérard Guéro (alias Ange) et l’éditrice Charlotte Volper. Tous deux reviennent en effet sur les œuvres marquantes, dont Thorgal et Lanfeust, ainsi que sur les thèmes et les personnages récurrents de ces séries populaires.

(Lien Internet vers l’article sur le blog de Lecture Jeunesse : http://bloglecturejeune.blogspot.com/2011/06/la-bande-dessinee-de-fantasy.html)

 

« BDthèque » idéale de fantasy, par Lecture Jeune

La fantasy au sein de la culture ludique : quand la fiction se donne à jouer, par Antoine Dauphragne

Les univers de fantasy se déclinent aujourd’hui sur de multiples supports, narratifs ou ludiques, qui constituent autant de portes d’entrée dans le genre. En analysant les liens qui unissent jeu et fiction, Antoine Dauphragne interroge la nature ludique de la fantasy.

Rencontre avec Fabrice Colin, Animée par Stéphanie Nicot

Fabrice Colin appartient à une génération d’auteurs français de fantasy issus de l’univers du jeu de rôles. Son premier texte, Neuvième Cercle, est publié en 1997 aux éditions Mnémos. Considéré comme un « touche à tout », Fabrice Colin écrit à la fois pour les adultes et les enfants et s’inscrit dans une littérature de l’imaginaire qui dépasse le cadre de la fantasy.

 

Les éditeurs de fantasy, Animée par Stéphanie Nicot

Stéphanie Nicot, directrice artistique du festival Imaginales, a animé pour Lecture Jeunesse une table ronde d’éditeurs de fantasy avec Mireille Rivalland (L’Atalante), Audrey Petit (label Orbit, Livre de poche et Mango-Fleurus), Barbara Bessat-Lelarge (Castelmore), Charlotte Volper (Flammarion Jeunesse, ActuSF et Mnémos) et Stéphane Marsan (Bragelonne). Ce fut l’occasion pour chacun d’entre eux de présenter les politiques éditoriales et les spécificités des différentes structures pour lesquelles ils travaillent.

 

Les communautés web et la fantasy, par Anne Clerc

Entretiens avec Jérôme Vincent, rédacteur en chef d’ActuSF, Cyrielle Lebourg-Thieullent et Valérie Lawson, membres d’Elbakin.net et Sophie Bogard, fondatrice du site Cocyclis.

En conclusion de son article, Anne Besson observe « l’émergence d’un public participatif ». Blogs, sites et forums témoignent de cette effervescence et de la dimension communautaire associée aux littératures de l’imaginaire. Comment fonctionnent ces réseaux ?

 

Tarif :

Vente au numéro : 14 €

Contact :

Catherine Escher

catherine.escher@lecturejeunesse.com


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *