8e session des « Coulisses de l’écriture des jeunes » Musée de l’Education à Rouen – 15 et 16 mars 2012

AICLEJ (MSH Paris-Nord, Saint-Denis, réseau international chercheurs LEJ)
Musée national de l’Education (Rouen/Cndp)
Lignes d’écritures (Amiens : ATELEC Jeunes, formations, coordinations, colloque)

Poursuivant leurs collaborations l’ACLEJ et Lignes d’écritures s’associent au Musée de l’Education de Rouen et aux Archives de la Somme pour constituer le fonds national de conservation des productions d’écritures avec les jeunes, productions réalisées à l’occasion de démarches collectives, que ce soit en « ateliers d’écritures » créatives » ou en concours d’écritures. C’est dans cette perspective que prend place le colloque 2012 qui se déroulera à Rouen.
Il s’agit de la 8e session des « Coulisses de l’écriture des jeunes » (la première était organisée à Saint-Martin d’Hères, avec la maison de poésie, en 1995).
Nous souhaitons en cette occasion échanger sur les questions vives qui se posent : sens de la démarche des ateliers d’écriture, quel impact dans la création des écrivains intervenant (question qui à notre connaissance n’est jamais posée), constitution du fonds national d’archives, déroulement des pratiques, analyse des thématiques des productions qui en résultent. Comme le soulignait Christian Poslaniec lors du colloque de janvier 2010 tenu à Amiens, cela doit être lié à la mise en place d’un Observatoire des pratiques d’écritures avec les jeunes pouvant développer des recherches et formations. Le comité scientifique de l’AICLEJ aura un rôle majeur dans cette perspective.
Nous porterons aussi une attention toute particulière aux pratiques émanant de la région d’accueil, la Haute-Normandie (la Picardie ayant fait l’objet d’attention de même nature lors du colloque d’Amiens). Le colloque est ouvert à tout chercheur dans le monde susceptible d’intervenir en langue
française pour évoquer toute démarche réalisée dans son pays et susceptible de répondre à tel ou tel aspect des thématiques soulevées.
Les thématiques découlant de cette réflexion sont les suivantes :
– conservation des créations des jeunes : enjeux de cette mémoire sociale,, création de l’observatoire des pratiques d’écriture des jeunes.
– pratiques d’écritures avec les jeunes en Normandie.
– observation d’ateliers d’écritures : contextes (établissements scolaires, bibliohèques, associations, centres culturels, etc…), motifs, déroulement, analyse des productions, spécificité de cette démarche par rapport à d’autres productions…
– les médiateurs d’écriture et les écrivains dans les démarches d’ateliers
– enjeu de l’atelier pour un écrivain intervenant : que lui apporte l’atelier d’écriture ? Cela modifie-t-il son écriture, sa connaissance de milieux sociaux ou d’autres pays, etc… ? Evidemment l’intervention ici peut être réalisée par l’écrivain qui réfléchit sur ces questions.
– analyse thématique d’un corpus. On souhaite notamment aborder les thématiques suivantes, qui font par ailleurs l’objet d’analyses en littérature de jeunesse :
o rapport à soi et à l’autre, la question du genre, de l’étranger,…
o les lieux et espaces imaginaires
o la représentation du corps

Ce colloque doit être l’occasion de conforter le réseau international de recherche dans ce domaine, qui se met en place avec l’AICLEJ, réseau interdisciplinaire (études littéraires, anthropologie, sciences de l’éducation,…)
Les chercheurs ou créateurs ou médiateurs d’ateliers qui souhaitent proposer une contribution sont invités à le faire avant le : 25 juillet 2011
Le comité scientifique établira le pré-programme et le fera connaître vers le 20 septembre 2011.

Si des communications intéressantes ne pouvaient trouver place durant le colloque que nous ne pouvons réaliser que sur 2 jours, nous verrons comment il sera possible de donner suite à ces contributions (publication papier, mise en ligne des contributions,…).
Les inscriptions comme auditeur du colloque seront closes quand nous aurons atteint le nombre de places dont nous disposons dans la salle d’accueil. Il est donc prudent aussi de retenir rapidement sa place à ce titre.

Comité d’organisation
Jean Foucault – Yves Gaulupeau – Nicole Verdun
Comité scientifique
Christine Barre De-Miniac (IUFM, Université de Grenoble) – Claire Doquet-Lacoste (Univ. Rennes, Item CNRS) – Jean Foucault (Cergy, Lignes d’écritures et AICLEJ) – Martine Marsat (université de Savoie) – Carmen Strauss Raffy (IUFM Alsace) – Christian Poslaniec (chercheur, formateur, écrivain), Anne Schneider (IUFM, université de Caen), Marie-Françoise Boyer-Vidal (Musée de l’Education).
Inscription ou demande de renseignements pour ce colloque:
<jean.foucault0@orange.fr>

Pour en savoir plus sur le Fonds national de conservation des productions d’écrits de jeunes:

 


Marie-Pierre Litaudon

Docteur en littératures comparées. Université Rennes 2
Membre du laboratoire CELLAM
Chercheur associé à l’Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine (IMEC)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *