Du poche aux collections de poche

Du poche aux collections de poche : histoire et mutations d’un genre est le titre de l’ouvrage qui vient de paraître, sous la direction de Jean-Yves Mollier, enseignant-chercheur au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, et de Lucile Trunel aux éditions du Céfal.

Cette information nous est transmise par Marie-Pierre Litaudon.

Un chapitre de cet ouvrage est consacré au livre de poche jeunesse d’hier à aujourd’hui, par Claire Delbard.

La Bibliothèque nationale de France a choisi, parmi diverses actions de promotion de l’écrit, de faire connaître les conditions de la création, de la production et de la diffusion des livres par un cycle spécifique de journées d’étude ouvert à tous les publics. Ce cycle de manifestations, les Ateliers du livre, a été créé en 2002 à l’initiative de Lucile Trunel, conservatrice en chef des bibliothèques, comme un lieu de rencontre à la croisée des savoirs et des métiers. Le livre n’y est pas étudié comme un simple support de l’écrit mais comme un objet complexe qui excède la pratique de l’auteur, prend forme entre les mains de l’éditeur et influence les pratiques culturelles et sociales du lecteur. Cet espace de débat sur le livre, sur les succès et les difficultés du monde de l’édition, fait intervenir des acteurs de la chaîne du livre et des historiens de l’édition, du livre et de la lecture. Le croisement de l’approche historique, de l’analyse des problématiques contemporaines du livre et de l’expérience des professionnels de l’édition permet de saisir les phénomènes complexes propres à l’édition.

Le choix du thème pour le premier atelier s’est tout naturellement porté sur un concept qui croise la forme et le fond, les contraintes de la production éditoriale et la nécessité de fidéliser un public : la collection. Issue d’une tradition historiographique qui nous mène de la célèbre « Bibliothèque bleue » à l’emblématique « Livre de poche », la collection éditoriale est née véritablement en tant que genre éditorial au XIXe siècle, en France comme partout ailleurs en Europe. Elle a alors contribué à structurer la forme de nos livres, de nos bibliothèques et de nos pratiques culturelles. Aujourd’hui c’est un signe de reconnaissance fort qu’envoie le livre à destination de l’initié comme du néophyte.

Dans la lignée de cette première journée qui a défriché la notion de collection, il était tout naturel qu’un Atelier du livre soit consacré en 2003 à la célébration du cinquantenaire de la création du livre de poche. En 1953, Henri Filipacchi inaugurait la collection Le Livre de Poche avec la publication de Koenigsmark de Pierre Benoît. Le livre de poche, grâce à sa maniabilité et à son petit prix, connaît depuis un essor qui ne s’est jamais démenti. En effet, notre société de consommation de masse a très vite adopté une formule qui s’est déclinée dans un large éventail de genres, de l’édition des textes classiques au roman sentimental. Aujourd’hui, des textes inédits côtoient des rééditions de qualité ; plus de quatre livres sur dix vendus en 2005 ont été publiés au format de poche. La Bibliothèque nationale de France et le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines ont souhaité souligner et commenter cette réussite exceptionnelle, qui a profondément bouleversé le monde du livre contemporain.

Jean-Yves MOLLIER est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et directeur de l’Ecole doctorale Culture, Régulations, Institutions, Territoires.

Contact : cefal@skynet.be

Jean-Yves MOLLIER, Lucile TRUNEL (Dir.), Du poche aux collections de poche : histoire et mutations d’un genre • Editions du Céfal • Liège • Collection Les cahiers des paralittératures, N°10 • 2010 • ISBN : 978-2-87130-293-3 • 129 pages • 20 €.


Mathilde Lévêque

Maître de conférences en littérature Université Paris 13 - Sorbonne Paris Cité Membre de l'équipe d'accueil Pléiade (EA 7338)

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *